Opinions

    La semaine de la justice transitionnelle : 3 pays oubliés Gambie, Laos et Sri Lanka
    20.11.17
    François Sergent

    Cette semaine sans informations saillantes dans le domaine de la justice transitionnelle, JusticeInfo.net a choisi sa propre actualité en Gambie, au Sri Lanka et au Laos. En Gambie, Baba Hydara, le fils d’une des victimes présumées du Président déchu Yahah Jammeh qui régna sur son pays d’une main de fer pendant près de 25 ans, le journaliste Deyda Hydara explique son combat pour que justice soit rendue. Le journaliste a été tué le 16 décembre 2004 selon toute vraisemblance par les escadrons de la mort du Président aujourd’hui réfugié en Guinée Equatoriale qui le protège. Il raconte...

    Lire la suite
    Cinq ans après la disparition de l'activiste laotien Sombath Somphone : "la répression par la peur "
    16.11.17
    Arnaud Dubus

     Anne-Sophie Gindroz a dirigé l’ONG Suisse Helvetas au Laos durant trois ans, avant d’être expulsée par le gouvernement communiste à la fin de 2012. Peu avant son expulsion, elle avait été membre du comité organisateur du Forum Asie Europe des Peuples, un forum d’organisations de la société civile qui a eu lieu à Vientiane, la capitale laotienne, parallèlement au Sommet Asie-Europe des chefs d’Etats et de gouvernements (ASEM). Une semaine après son expulsion, le fondateur de l’ONG laotienne Participatory Development Training Center (PADETC), engagée dans le développement éducatif en zone...

    Lire la suite
    Guatemala: Les tribunaux compromettent la lutte contre l’impunité, selon HRW
    13.11.17
    Human Rights Watch

    Le Guatemala risque de faire marche arrière sur les remarquables progrès réalisés pour traduire en justice les personnes impliquées dans des affaires de corruption et divers abus si les plus hautes juridictions du pays ne mettent pas un terme aux retards démesurés qui empêchent d’influents suspects de faire l’objet d’un procès, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le rapport de 56 pages, intitulé « Running Out the Clock: How Guatemala’s Judiciary Could Doom the Fight against Impunity » (« Le temps s’écoule : Comment le système judiciaire guatémaltèque compromet la lutte contre l’impunité ») décrit les retards répétés et injustifiables caractérisant...

    Lire la suite
    Myanmar : La confiscation des terres derrière la traque des Rohingyas
    07.11.17
    The Conversation

    Les camps de réfugiés au Bangladesh sont « au bord de la catastrophe sanitaire » titrait le journal Le Monde, le 2 novembre dernier. Plus de 600 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh voisin, à pied, en bateau, victimes d’atrocités et de violences systématiques commises par les forces armées dans l’État de Rakhine, le plus pauvre du Myanmar. Aung San Suu Kyi, leader du gouvernement civil, a effectué une visite, le 2 novembre – pour la première fois depuis le début des attaques –, de cet État. Nombre de médias occidentaux ont critiqué le rôle de l’armée et la position d’Aung San Suu...

    Lire la suite
     
    Le retrait du Burundi de la CPI : Chronique d’un divorce annoncé
    30.10.17
    Louis-Marie Nindorera

    Le retrait effectif du Burundi du statut de Rome de la Cour Pénale Internationale (CPI), entré en vigueur ce 27 octobre 2017, constitue le dernier acte d’une procédure de divorce débutée bien avant sa notification officielle au Secrétariat général de l’ONU, il y a douze mois. Les circonstances de l’adhésion en 2004 du Burundi à la Cour Pénale internationale donnaient déjà à celle-ci les allures d’un mariage blanc promis à la rupture, dès la première brouille de ménage. Quoi qu’il en soit, en devenant le premier Etat à claquer la porte de la CPI, le Burundi ouvre aussi la page blanche de...

    Lire la suite
    La semaine de la justice transitionnelle : échec en RCA et recul au Burundi
    30.10.17
    François Sergent

    La visite du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres en République centrafricaine a été le fait saillant de la semaine de la justice transitionnelle. Dans ce pays sans Etat, ravagé par la guerre, Guterres a défendu le droit, la mission de l’ONU en RCA (Minusca) et la justice. Contre l’impunité. Peinant à convaincre ses interlocuteurs centrafricains qui doutent de la Minusca vue comme un acteur partial et de la gouvernance du Président Touadéra. Selon le secrétaire-général qui s’exprimait jeudi à Bangassou, dans un camp de déplacés musulmans « La RCA est un pays qu'un groupe de...

    Lire la suite
    Les limites des analyses ethniques des conflits en Afrique
    26.10.17
    Sonia Le Gouriellec

    « L’ethnie tue ! » C’est du moins ce que laissent entendre de nombreuses analyses des guerres en Afrique. Nous avons tous en tête, le génocide rwandais, qui opposait deux ethnies : les Hutus et les Tutsis. D’avril à juillet 1994, entre 500 000 et 1 million de Rwandais périrent (800 000 selon l’ONU). En France, très tôt, ce conflit a fait l’objet de controverses. Pour le rôle qu’aurait pu jouer la France, mais surtout sur l’interprétation des causes du génocide. La lecture ethnique est très rapidement venue se confronter aux lectures plus complexes sur les causes sociologiques,...

    Lire la suite
    La semaine de la justice transitionnelle : doutes et manquements au Mali, Kenya, Burkina Faso
    21.10.17
    François Sergent

    La justice transitionnelle cette semaine s’est retrouvée confrontée aux classiques tensions entre droit et politique, entre justice et paix. La Cour Pénale Internationale shérif du monde a notamment montré ses limites et contradictions. En visite au Mali, pays du Sahel qui vit une transition difficile et incomplète, la procureure Fatou Bensouda a été interpellée par les représentants de la société civile notamment des femmes qui reprochent à la Cour ses lenteurs à instruire une procédure initiée en 2013 en pour les viols commis par des djihadistes dans le nord du pays. Ces ONG demandent...

    Lire la suite
     
    En Afrique, des pouvoirs usés mais rusés contre la démocratie
    09.10.17
    André Guichaoua

    Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda, ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées de violences, partout les espérances démocratiques ont été trahies ou manipulées. Entre juin 2015 et août 2017, la région a ainsi connu un enchaînement ininterrompu d’élections générales. Les scrutins du Burundi en 2015 et de la RDC,...

    Lire la suite
    Burundi: à Genève, bataille de résolutions entre l'UE et l'UA
    02.10.17
    Agnès Ndirubusa, Groupe de Presse Iwacu-Burundi

    Alors que le Burundi continue de faire les grands titres de la presse,  le Conseil onusien des droits de l’Homme a adopté la semaine dernière une résolution du groupe africain, plus favorable à Bujumbura que celle de l’Union européenne. Celle-ci exprime sa grande déception. JusticeInfo.Net vous propose  l'article ci-après de notre consoeur Agnès Ndirubusa, du Groupe de presse burundais Iwacu. Mercredi 27 septembre, coup de théatre à Genève. Tout était pourtant parti sur l’Union européenne qui s’était proposée à produire une résolution. Celle-ci réitère les allégations contenues dans le...

    Lire la suite
    La semaine de la justice transitionnelle : revers en Tunisie et au Myanmar
    01.10.17
    François Sergent

    De la Tunisie, au Burundi en passant par le Myanmar ou le Népal, la justice transitionnelle a connu cette semaine revers et difficultés. En Tunisie, l’enquête de JusticeInfo.net montre les abus de la propre Présidente de l’Instance Vérité et Dignité Sihem Bensedrine qui a affaibli une institution vulnérable et fragilisée. Mme Bensedrine, surnommée Araïssa, ( la patronne) doit répondre à des «  accusations de dilapidations de fonds publics et de recrutements anarchiques et peu transparents afin de mettre en place une administration parallèle totalement obéissante à ses ordres », écrit...

    Lire la suite
    Répression des Rohingyas au Myanmar : «L’indignation contre Aung San Suu Kyi est exagérée»
    28.09.17
    Frédéric Burnand

    La crise ouverte depuis le mois d’aout en Birmanie – attaque des rebelles musulmans, répression sanglante de l’armée et fuite au Bangladesh de centaines de milliers de Rohingyas – suscite l’indignation dans le monde et les dénégations de la Dame de Rangoon. Fin connaisseur du pays, l’éditeur Matthias Huber prend la défense de la dirigeante birmane. Les Nations unies ont annoncé ce mercredi préparer un plan d'aide humanitaire au cas où la totalité des Rohingyas de Birmanie se réfugierait au Bangladesh pour fuir les violences. De son coté, la Birmanie a décidé d'entrouvrir aux...

    Lire la suite
     
    Guinée : Huit ans plus tard, justice doit être rendue pour le massacre (ONG)
    27.09.17
    HRW

    (Conakry) – La Guinée devrait s’employer à rendre justice, à établir la vérité et dédommager les victimes pour les crimes graves commis le 28 septembre 2009 dans un stade de Conakry, ont déclaré aujourd’hui Human Rights Watch, Amnesty International et l'Association des Victimes, Parents et Ami-e-s du 28 Septembre 2009 aujourd’hui, à la veille du huitième anniversaire du massacre. Ce jour-là, les forces de sécurité ont massacré plus de 150 manifestants pacifiques, et plus de 100 femmes ont été violées. Des centaines de blessés et des pillages généralisés ont également été...

    Lire la suite
    La semaine de la justice transitionnelle : le calvaire des Rohingyas continue
    25.09.17
    François Sergent

    L’exode et le massacre des Rohingyas, une minorité ethnique du Myanmar de confession musulmane a dominé la semaine de la justice transitionnelle. Il s’agit d’un « génocide », selon le Président français Emmanuel Macron, d’un « nettoyage ethnique », selon le secrétaire général de l’ONU. Mais selon la dirigeante de fait de l’ancienne Birmanie et Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi, il s’agit d’un« iceberg de désinformation ». Tout montre et démontre pourtant que près de 400 000 Rohingyas, soit près de la moitié de cette communauté vivant dans un état occidental du Myanmar le Rakhine...

    Lire la suite
    Burundi : "le gouvernement est en plein déni"
    22.09.17
    Frédéric Burnand

    La Commission d’enquête sur le Burundi a présenté cette semaine son rapport final devant le Conseil des droits de l’homme à Genève. Exilées, les ONG burundaises de défense des droits de la personne ont pu s’y faire entendre, comme Carine Kaneza, porte-parole du Mouvement des femmes et des filles pour la paix et la sécurité (MFFPS). Entretien. Avec plus d’une trentaine d’ONG, le MFFPS demande, dans une lettre ouverte, de soutenir une résolution renouvelant le mandat de la Commission d'enquête des Nations Unies sur le Burundi, et d’appeler le Conseil des droits de l'homme des Nations...

    Lire la suite
    Centrafrique: douze plans de paix en dix ans et encore la guerre
    20.09.17
    Pierre Hazan

    Depuis dix ans, la Centrafrique a connu une douzaine de plans de paix. Aucun d’entre eux n’a jamais été appliqué. Retour et analyse sur des échecs en série, alors que des proches des groupes armés viennent de faire leur entrée au gouvernement. Cette main tendue par le chef de l’Etat « au nom de la réconciliation nationale » intervient alors Stephen O’Brien, sous-Secrétaire Général de l’ONU en charge des affaires humanitaires, a mis en garde que « les risques avant-coureurs d’un génocide en Centrafrique sont là ». La Centrafrique, serial killer des plans de paix ? Le constat est vite fait :...

    Lire la suite
     
    Crier au « génocide » en Centrafrique ou l’aveu d’impuissance des Nations unies
    12.09.17
    Pierre Hazan

    Quand faut-il crier au génocide ? Les Nations unies ont-elles eu raison d’alerter ces derniers jours sur l’imminence d’une logique génocidaire en Centrafrique ? En convoquant trop hâtivement « le crime des crimes », n’y a-t-il pas un risque de dévaloriser le terme de « génocide » au risque qu’il perde sa capacité d’alerte ? En août dernier, Stephen O’Brien, Secrétaire général-adjoint de l’ONU, en charge des affaires humanitaires a averti le Conseil de sécurité de l’ONU « des signes avant-coureurs d’un génocide en Centrafrique ». Il fut alors critiqué pour son alarmisme exagéré par la...

    Lire la suite
    Mali : L'armée accusée de meurtres et de tortures par HRW
    08.09.17
    HRW

    Des troupes du Mali et du Burkina Faso se sont livrées à des meurtres, des disparitions forcées et des actes de torture Les opérations militaires menées par les forces armées du Mali et du Burkina Faso afin de contrer la présence croissante de groupes armés islamistes dans le centre du Mali ont occasionné de graves violations des droits humains. Depuis la fin de 2016, les forces maliennes se sont livrées à des meurtres extrajudiciaires, à des disparitions forcées, à des actes de torture et à des arrestations arbitraires à l'encontre d'hommes accusés de soutenir les groupes armés...

    Lire la suite
    La semaine de la justice transitionnelle : une victoire de l'état de droit en Afrique ?
    03.09.17
    François Sergent

    La semaine a été marquée sans aucun doute par la décision vendredi de la Cour suprême du Kenya d’invalider l’élection présidentielle du 8 août, une première en Afrique. Comme le dit The Star, l’un des principaux quotidiens kenyans, « "C'est un grand jour pour le Kenya, cela établit un précédent pour l'Afrique ». D’autant plus que le Président élu Uhuru Kenyatta a accepté cette décision même s' il a vertement critiqué la Cour. Plusieurs représentants des oppositions en Afrique ont salué cette décision, du Zimbabwe à la Guinée en passant par le Mali. Ainsi, Abdourahmane Sanoh, président...

    Lire la suite
    L'Histoire de France et le risque de « criminalisation du passé »
    28.08.17
    Antoine Arjakovsky

    Il existe en France aujourd’hui au moins quatre écoles historiques différentes. Fondées sur des visions du monde différentes (historicisme-providentialisme) et des méthodes divergentes (identité-altérité), elles jettent des regards opposés sur l’histoire de France. Comme la récente période électorale l’a montré, leurs désaccords trouvent des prolongements dans les positionnements des principaux candidats à la présidence de la République non seulement en rapport avec le « roman national » mais bien plus encore sur l’avenir de la France en Europe et dans le monde. Cette absence de consensus...

    Lire la suite