Le centre de Recherches sur la Justice Transitionnelle d’Oxford (Oxford Transitional Justice Research, OTJR) est un réseau interdisciplinaire comprenant plus de 200 professeurs et d’étudiants qui travaillent sur des questions liées à des sociétés se reconstruisant après des conflits et/ou des dictatures répressives. Fondé en 2007, OJTR est actuellement une des communautés les plus grandes et les plus diversifiées dédiée à la recherche dans ce domaine.

OTJR organise un séminaire académique chaque semaine qui réunit des chercheurs et des acteurs dans le domaine pour discuter de leur travail. La mission d’OTJR est de produire du travail de recherche de haute qualité intimement lié à des problématiques pratiques et de politique sur la justice transitionnelle, y compris des recherches dans les domaines suivants : poursuites et enquêtes nationales et internationales ; commissions vérité et d’autres mécanismes pour établir la vérité ; la commémoration et la mise en place de symboles commémoratifs ; la justice traditionnelle et les pratiques locales dans ce domaine ; et la réforme institutionnelle.

Les articles académiques publiés sur JusticeInfo.net sous notre label ont été validés par Oxford Transitional Justice Research.

 

Contributeurs

Cath Collins, Professeure de justice transitionnelle, Transitional Justice Institute, Université d’Ulster

Phil Clark, Maître de conférences en politique comparée et internationale à SOAS, Membre du Conseil consultatif d’OTJR

Nicola Palmer, Conférencière en droit pénal au London King's College, Membre du Conseil consultatif d’OTJR

Briony Jones, Chercheuse senior à Swisspeace, Membre d’OTJR

Leila Ullrich, Doctorante en criminologie, Université d’Oxford, Animatrice d’OTJR

Claire Vergerio, Doctorante en relations internationales, Université d’Oxford, Rédacteur en chef d’OTJR

Daniel Franchini, Candidat Magister Juris, Université d’Oxford, Rédacteur en chef adjoint d’OTJR

http://otjr.crim.ox.ac.uk/

 

 

 

 

 L’Initiative Humanitaire du Harvard (Harvard Humanitarian Initiative, HHI) est un centre au sein de l’Université de Harvard qui fournit de l’expertise pour toute l’université dans les domaines de la santé publique, la médecine, les sciences sociales, le management et d’autres disciplines, pour promouvoir des approches à l’assistance humanitaire basées sur des données factuelles.

La mission de HHI est de soulager la souffrance humaine dans des zones de guerre et de catastrophe naturelle en faisant avancer la science et la pratique de la réponse humanitaire sur le plan mondial. HHI favorise la collaboration interdisciplinaire pour : améliorer l’efficacité des stratégies humanitaires dans les domaines du secours, de la protection et de la prévention ; faire en sorte que les principes et les pratiques basés sur les droits de l’homme soient intégrés dans ces stratégies ; éduquer et former la prochaine génération de leaders humanitaires.

http://hhi.harvard.edu/

Comments

Aussi sur Justice Info

Bosnie-Herzégovine
Perpétuité pour Ratko Mladic pour génocide : un...
22.11.17
AFP

L'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, a été condamné mercredi à la perpétuité par la justice internationale pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre. "Pour avoir commis ces crimes, la chambre condamne M. Ratko Mladic à la prison à vie", a déclaré le juge du tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) Alphons Orie en l'absence de l'accusé, évacué de la salle peu avant pour avoir traité ses juges de "menteurs". "Les crimes commis se classent parmi les plus haineux connus du genre humain", a martelé le magistrat, considérant que les circonstances atténuantes évoquées par la défense, dont sa capacité mentale affaiblie, "avaient peu ou pas de...

Lire la suite
Bosnie-Herzégovine
Un verdict test très attendu pour l'ancien chef...
21.11.17
Stéphanie Maupas, La Haye (de notre correspondante)

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) s’apprête à prononcer son verdict dans l’affaire Mladic, le 22 novembre. L’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie est poursuivi pour génocide, crimes contre l’humanité et violations des lois de la guerre. Après presque 25 ans de procès, qui ont vu notamment la condamnation de ses principaux associés ainsi que celle de Radovan Karadzic, sa culpabilité suscite peu de doutes.  A quelques heures du verdict du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) contre Ratko Mladic, peu doutent de la condamnation de l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. L’enjeu de cette affaire est ailleurs. En premier lieu, dans...

Lire la suite
International
" La situation serait encore pire s’il n’y avait...
20.11.17
Stéphanie Maupas (de notre correspondante à La Haye)

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) aura prononcé son dernier verdict contre Ratko Mladic le 22 novembre. Après près de 25 ans d’enquêtes et de procès, et la condamnation de 83 responsables pour les guerres en ex-Yougoslavie, le TPIY fermera ses portes le 31 décembre 2017. Son procureur, Serge Brammertz, est revenu pour Justice Info sur l’héritage légué par ce premier tribunal international créé après les procès de Nuremberg et Tokyo.  Justice Info : Quel regard portez-vous sur l’héritage du Tribunal ? Serge Brammertz : Malgré tous les problèmes que nous rencontrons aujourd’hui en ex Yougoslavie - la glorification des criminels de guerre et le déni des...

Lire la suite