Côte d’Ivoire


    Côte d’Ivoire : Plaidoyer pour la prise en charge des femmes violées lors de la crise de 2010-2011
    04.08.17
    Murielle Edoua, à Abidjan

     Parmi les crimes perpétrés lors des violences post-électorales de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, figurent des viols. Des crimes dont on ne parle pas souvent, des crimes que même certaines victimes n’osent pas dénoncer dans la société ivoirienne. L'Organisation des femmes actives de Côte-d’Ivoire (OFACI) a recensé au moins 71 cas de viols commis durant cette période.   A l’heure du débat sur la réparation, la présidente de l’OFACI, Fanta Doumbia, suggère d’abord une prise en charge psychologique et médicale des victimes avant leur indemnisation. Fanta Doumbia est interrogée par Murielle...

    Lire la suite

    Côte d’Ivoire : un activiste critique le fonctionnement des commissions de réconciliation
    25.07.17
    Murielle Edoua, à Abidjan

    Après la crise post-électorale de 2010-2011, une Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR) a été créée en juillet 2011 par le gouvernement du président Alassane Ouattara avec pour mission « d’œuvrer à la réconciliation et au renforcement de la cohésion sociale entre toutes les communautés». La CDVR a passé le relai en 2015 à la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV). Chargée de parachever le travail de la CDVR, notamment en ce qui concerne le recensement des victimes et la proposition de mécanismes de réparation, la CONARIV a remis...

    Lire la suite

    CPI : La chambre d’appel ordonne le réexamen de la demande de libération de Laurent Gbagbo
    20.07.17
    Stéphanie Maupas, La Haye, Correspondance

    La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé aux juges de première instance de revoir leur copie et de préciser notamment si l’ancien président ivoirien est jugé dans des délais raisonnables. Laurent Gbagbo restera donc en détention jusqu’à nouvel ordre. Cette décision place la longueur de la détention préventive au cœur des débats. Laurent Gbagbo est retourné dans la prison de la Cour pénale internationale (CPI) mercredi 19 juillet en fin de journée et restera en détention jusqu’à nouvel ordre. Mais les juges d’appel ont demandé une révision de la décision prise...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire: fin du mandat de la Commission de réconciliation
    03.07.17
    AFP

    Le mandat de la Commission nationale de réconciliation en Côte d'Ivoire s'est achevé lundi sur un bilan généralement jugé mitigé, a rapporté un journaliste de l'AFP. Des responsables de la Commission nationale pour la réconciliation et l'indemnisation des victimes des crises en Côte d'Ivoire (Conariv) ont effectué une "passation de charges" en remettant les archives de la commission à leurs homologues du ministère de la Femme, de la protection de l'enfant et de la solidarité. La Conariv a recensé 316.954 victimes des crises survenues dans le pays entre 1990 et 2011, a déclaré Yabah Berthe Karbo, directrice de cabinet du président de la Commission. La Côte d'Ivoire a connu une...

    Lire la suite
     

    Côte d'Ivoire: le fils de Gbagbo jugé pour "fausses nouvelles"
    22.06.17
    AFP

    Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, sera jugé vendredi à Abidjan pour "divulgation de fausses nouvelles" après avoir annoncé la disparition de prisonniers politiques en Côte d'Ivoire, a annoncé jeudi son avocat. "Le procès de Michel Gbagbo va s'ouvrir demain (vendredi) devant le Tribunal correctionnel du Plateau pour divulgation de fausses nouvelles" a affirmé à l'AFP Me Ange Rodrigue Dadje, son avocat. Il sera jugé en même temps que Laurent Despas, directeur général du site d'information Koaci.com. Les deux hommes avaient été inculpés le 26 mai 2016 mais laissés en liberté, par le procureur d'Abidjan, Richard Adou, à la suite d'une interview...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire: Alpha Blondy demande une "amnistie générale" pour tous les prisonniers
    15.06.17
    AFP

    La star ivoirienne du reggae Alpha Blondy a appelé mercredi à "une amnistie générale" et à la libération de tous les prisonniers détenus dans le cadre de la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, en estimant que le pays vit un "traumatisme". "La réconciliation en Côte d'Ivoire ne peut se faire qu'à travers une amnistie générale qui serait un acte politique courageux", a déclaré le reggaeman aux millions d'albums vendus dans un entretien à l'AFP. "Actuellement il y a comme un traumatisme qui sévit parmi tous les Ivoiriens, même chez les politiques. Ce traumatisme c'est la...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire: ONG et victimes dénoncent l'acquittement de Simone Gbagbo
    29.03.17
    AFP

    L'acquittement surprise mardi à Abidjan de l'ex-première dame Simone Gbagbo, de crimes contre l'humanité commis durant la crise post-électorale de 2010-2011, conclut un procès "entaché d'irrégularités", ont estimé mercredi les défenseurs des droits de l'Homme, les victimes évoquant une "prime à l'impunité". Les partisans de Mme Gbagbo, qui ont longtemps dénoncé un procès politique et une justice instrumentalisé, ont de leur côté vu dans cet acquittement un geste "vers la réconciliation" en Côte d'Ivoire, marquée par ces cinq mois de sanglante crise post-électorale à l'issue de dix ans...

    Lire la suite

    Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée à l’issue d’un procès entaché d’irrégularités
    29.03.17
    Human Rights Watch

    L’acquittement de la Première dame met en évidence le rôle crucial de la CPI en tant que voie de recours pour les victimes. (Nairobi) – L’acquittement en Côte d’Ivoire de l’ex-Première dame Simone Gbagbo pour crimes contre l’humanité à l’issue d’un procès ayant suscité des inquiétudes en matière d’équité, et entaché par l’absence de preuves essentielles, met en évidence l’importance de l’affaire à son encontre devant la Cour pénale internationale a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Simone Gbagbo était jugée pour de graves violations des droits humains commises durant la crise...

    Lire la suite
     

    Côte d'Ivoire: coup de théâtre au procès de Simone Gbagbo acquittée
    28.03.17
    AFP

    La Cour d'assises d'Abidjan a acquitté mardi l'ex-première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, de crime contre l'humanité lors de la crise post-électorale, un coup de théâtre alors que le procureur avait requis l'emprisonnement à vie. "Le jury à la majorité déclare Simone Gbagbo non coupable des crimes qui lui sont reprochés, prononce son acquittement et ordonne qu'elle soit remise immédiatement en liberté si elle n'est retenue pour d'autres causes", a déclaré le juge Kouadjo Boiqui, président de la Cour d'assises. Le Front populaire ivoirien (FPI), le parti créé par l'ex-président...

    Lire la suite

    Côte d’Ivoire : le parcours de Simone Gbagbo, fervente évangélique accusée de crimes contre l’humanité
    08.03.17
    Ephrem Rugiririza, JusticeInfo.Net

    Pour nombre de ses admirateurs, Simone Gbagbo, dont le procès a repris en son absence mardi devant la Cour d’assises d’Abidjan-Plateau, reste « la dame de fer », même derrière les barreaux. Mais pour ses détracteurs, c’est « la dame de sang ». Condamnée à 20 ans de prison en 2015 pour atteinte à la sûreté de l’Etat, actuellement en procès pour crimes contre l'humanité, l’épouse de l’ex- président Laurent Gbagbo est incontestablement l’une des plus grandes figures féminines de l’histoire contemporaine de la Côte d’Ivoire. Bien que très visiblement marquée par la prison, cette fervente...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire : l'Ivoirité soumise à référendum
    30.10.16
    Fabien - Ange Konan, Abidjan (correspondance)

     Les Ivoiriens sont appelés aux urnes dimanche pour se prononcer sur un projet de nouvelle constitution, qui règle notamment la question de l'ivoirité contestée de l'actuel président Alassane Ouattara. L'opposition annonce cependant des mouvements populaires pour empêcher la tenue de cette consultation populaire. La principale modification apportée par ce nouveau texte soumis à l'approbation des Ivoiriens concerne les conditions d'éligibilité à la présidence de la République. Selon ce nouveau projet de constitution, il suffit, pour pouvoir briguer la magistrature suprême du pays, que l'un...

    Lire la suite

    La Côte d'Ivoire, pays le plus riche d'Afrique de l'Ouest francophone
    28.10.16
    AFP

    La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao et la première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone. Le pays se remet progressivement de plus d'une décennie de crises politico-militaires et de partition de son territoire. - Houphouët-Boigny, père de la nation Ancienne colonie française, la Côte d'Ivoire accède à l'indépendance le 7 août 1960 et Félix Houphouët-Boigny est élu président. En 1990, après 30 années de pouvoir du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et une vague de contestation, le multipartisme est instauré. Houphouët-Boigny remporte un 7e mandat. Après le décès du "père de la Nation" fin 1993, Henri Konan Bédié (PDCI) arrive au pouvoir....

    Lire la suite
     

    Côte d'Ivoire : arrestation d'une militante pro-Gbagbo (avocat)
    12.08.16
    AFP

    Une responsable des femmes du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, a été arrêtée à son domicile de Yopougon, quartier populaire de l'ouest d'Abidjan, a annoncé vendredi son avocat à l'AFP. "Mme Antoinette Rouissa Meho a été arrêtée mercredi par neuf personnes se présentant comme des agents de la DST (Direction de surveillance du territoire)", a déclaré Me Toussaint Dako, qui affirme qu'elle a été "brutalisée et conduite manu militari dans leur véhicule sans matricule, pour une destination inconnue". Me Dako présente sa cliente comme une "femme convaincue et déterminée", qui s'apprêtait à témoigner au procès de l'ex-première dame de Côte d'Ivoire...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire : une ambitieuse pétition en soutien à Laurent Gbagbo
    01.07.16
    Wilane Paté, Abidjan, Correspondance

    Obtenir plus de 20 millions de signatures pour la libération de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo actuellement en procès devant la Cour pénale internationale (CPI). Tel est l'objet d'une ambitieuse pétition lancée conjointement le 22 juin dernier par l'écrivain et homme politique ivoirien Bernard Dadié et l'ex-Premier ministre togolais Joseph Kokou Koffigoh, également connu dans le monde de la littérature africaine. A la fin de la journée de lancement, l'appel, qui peut également être signé en ligne , venait de recueillir 30. 000 signatures. Les initiateurs du projet sont très connus...

    Lire la suite

    Gbagbo devant la CPI : chronique d'un si long procès
    01.06.16
    Stéphanie Maupas, La Haye (de notre correspondante à la CPI)

    Neuf témoins ont déposé devant la Cour pénale internationale (CPI) depuis l’ouverture du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé le 28 janvier. L’ancien président de la Côte d’Ivoire et son ministre de la Jeunesse sont poursuivis pour des crimes contre l’humanité commis lors des violences qui avaient suivies la présidentielle de novembre 2010. Un procès qui s’annonce très long, peut-être jusqu'en 2020, au cours duquel le procureur devra démontrer qu’un plan était en œuvre pour permettre à l’ancien président ivoirien « de conserver le pouvoir à tous prix ». En quatre mois, la Cour est...

    Lire la suite

    Côte d'Ivoire : procès contesté de l'ancienne Première dame
    31.05.16
    Wilane Paté, Abidjan (correspondance)

    Après sa condamnation l'année dernière à 20 ans d'emprisonnement pour « atteinte à la sûreté de l'Etat », Simone Gbagbo comparaît à nouveau depuis mardi 31 mai à Abidjan pour répondre, entres autres, de « crimes contre l'humanité ». Un procès controversé dans un pays où de plus en plus de voix dénoncent la justice des vainqueurs, affirmant pour certaines, que le jugement est connu d'avance. L'ancienne Première dame risque cette fois-ci la perpétuité.Le procès pour « crimes de sang » intenté à Simone Gbagbo, s'est ouvert mardi 31 mai à Abidjan, en l'absence des organisations de défense des...

    Lire la suite
     

    Côte d’Ivoire : Début du procès de Simone Gbagbo

    Ce procès devra être équitable et suivi de poursuites à l’encontre de commandants pro-Ouattara Le procès en Côte d’Ivoire qui visera prochainement l’ex-Première dame Simone Gbagbo pour crimes contre l’humanité pourrait représenter un moment charnière pour la justice. Toutefois, afin que ce procès ait une réelle valeur pour les victimes, il doit être crédible, équitable, et suivi par d’autres procès visant les auteurs de violations des droits humains des deux parties à la crise postélectorale de 2010-2011. Plusieurs organisations de défense des droits humains agissant au nom des victimes...

    Lire la suite

    La semaine de la justice transitionnelle : le test de la Côte d'Ivoire
    25.04.16
    Justiceinfo.net

    La confirmation du procès à Abidjan, jeudi 21 avril, de Simone Gbagbo pour « crimes contre l’humanité » a ponctué cette semaine de la justice transitionnelle. Tandis que le procès de son époux, l’ancien président Laurent Gbagbo, se poursuit devant la Cour pénale internationale (CPI), la Côte d’Ivoire réaffirme sa souveraineté judiciaire en jugeant sur son sol celle que la CPI demandait. Mais elle prend, ce faisant, une double responsabilité : celle bien sûr de la juger de façon équitable, et celle aussi de creuser encore la division entre les vainqueurs et les vaincus de la crise de...

    Lire la suite

    Simone Gbagbo va répondre de crimes de sang à Abidjan
    22.04.16
    Wilane Paté, correspondance d’Abidjan

    La Cour suprême de Côte d’Ivoire a rejeté, ce jeudi 21 avril, le pourvoi en cassation de Simone Gbagbo, l’ex-première dame ivoirienne. Ce rejet ouvre la voie à un procès en assises pour « crimes contre l’humanité », qui doit démarrer dès le mois de mai prochain, à Abidjan. Simone Gbagbo, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire aujourd’hui âgé de 66 ans a déjà été condamnée en mars 2015 à vingt ans de prison, pour « attentat à l’autorité de l’État, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public » durant la crise postélectorale de 2010-2011. Mais après ce procès, la...

    Lire la suite

    Côte d’Ivoire : les prisonniers du nouveau régime
    13.04.16
    Wilane Paté, Abidjan, Correspondance

    Anciens hauts responsables civils ou militaires, journalistes, étudiants ou planteurs, les personnes arrêtées en Côte d’Ivoire après la chute du président Gbagbo viennent de presque toutes les professions. Combien sont-elles ? Gouvernement et opposition sont loin de s’accorder sur les chiffres alors que  de nouvelles arrestations ont eu lieu à la veille de l’élection présidentielle de l’année dernière.  « Les officiers sont là, si moi, je tombe, ils tombent aussi », ainsi s’exprimait l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, s’adressant aux  militaires lors du cinquantième anniversaire de...

    Lire la suite