Géorgie


    " Si il y a un échec de la CPI en Géorgie, ce sera pareil en Afghanistan ou en Palestine"
    03.07.17
    Stéphanie Maupas

    Avocat et représentant d’Open Society, Nika Jeiranashvili est installé à La Haye depuis près d’un an pour suivre l’évolution du « dossier Géorgie » devant la Cour pénale internationale (CPI). En janvier 2016, les juges validaient l’ouverture d’une enquête sur les crimes commis lors de la guerre éclaire Russo-Géorgienne de l’été 2008. Mais pour le militant d'Open Society, la Cour manque de stratégie et n’a pas pris toute la mesure des défis qui s’annoncent.  Nika Jeiranashvili  Justice Info : Vous reprochez au Greffe de la Cour l’absence de stratégie sur la Géorgie, et l’absence de...

    Lire la suite

    La CPI sort de l'Afrique en passant par la Géorgie
    15.02.16
    Stéphanie Maupas, La Haye de notre correspondante

    C’est la première enquête lancée par la procureure de la CPI Fatou Bensouda hors du continent africain. Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont autorisé le 27 janvier l’ouverture d’une enquête pour les crimes commis lors de la guerre russo-géorgienne de l’été 2008. Une décision soutenue par des ONG en Géorgie et les représentants communautaires de camps de déplacés. Invitées par la Cour à se prononcer sur l’opportunité d’une enquête, comme le veut la procédure, 6284 victimes se sont exprimées en faveur et seules 51 s’y sont opposées, par peur de représailles. Désormais, les...

    Lire la suite

    La CPI ouvre une enquête sur la guerre Géorgie-Russie de 2008
    27.01.16
    AFP

    Les juges de la Cour pénale internationale ont autorisé mercredi la procureure à enquêter sur la guerre éclair d'août 2008 ayant opposé Géorgie et Russie pour le contrôle de l'Ossétie du Sud, a annoncé la Cour. Cette dernière ouvre à cette occasion sa première enquête sur des crimes présumés commis par des forces russes, et sa première enquête sur un conflit non africain. La procureure Fatou Bensouda avait demandé en octobre l'autorisation d'ouvrir une enquête, affirmant avoir des preuves que des crimes contre l'humanité et crimes de guerre avaient été commis. "La Chambre a fait droit à la demande du procureur d'ouvrir une enquête sur la situation en Géorgie", a indiqué la CPI dans un...

    Lire la suite