Kenya


    Kenyatta, l'héritier Président
    24.10.17
    AFP

    Le président kényan Uhuru Kenyatta, héritier du père fondateur de la nation et représentant des élites du pays, est convaincu que sa réélection, annulée une première fois par la justice, ne souffrira aucune contestation lors du scrutin de jeudi. Alors que les sondages prédisaient un duel serré pour l'élection du 8 août, le leader de l'ethnie kikuyu avait obtenu une victoire en apparence sans appel avec 54,27% des voix. Mais son vieux rival Raila Odinga (44,74%), un Luo, qui ne cesse de lui mener la vie dure et avait déjà contesté, en vain, le résultat de l'élection de 2013, a décidé de...

    Lire la suite

    Kenya : un excès de droit et de justice ?
    18.10.17
    Aileen Kimutai, Nairobi

    L’annulation de l’élection présidentielle kényane d’août dernier a plongé dans l’incertitude ce pays d’Afrique de l’Est encore traumatisé par les violences post-électorales de 2007-2008 qui avaient fait plus de 1 000 morts et des centaines de milliers de déplacés. « Le Kenya a connu une année difficile et il semble que la situation va s’aggravant », commente Robert Shaw, analyste économique. « Le pays est dangereusement polarisé et exténué, ce qui constitue un cocktail mortel. Il y a de plus en plus de déclarations inflammatoires qui risquent de nous faire revivre les jours sombres et...

    Lire la suite

    Elections au Kenya, on espère le meilleur, mais on se prépare au pire
    07.08.17
    AFP

    Supermarchés pris d'assaut par des clients soucieux de faire des stocks, station de bus longue distance bondée dès les premières heures de la matinée: devant l'incertitude des élections générales de mardi, de nombreux Kényans ont choisi de ne rien laisser à la chance. La hantise de troubles accompagne chaque élection au Kenya. Mais le duel serré entre le président sortant Uhuru Kenyatta et le leader de l'opposition Raila Odinga, qui à 72 ans dispute probablement sa dernière présidentielle, a exacerbé les craintes de violences électorales. "Vous ne pouvez pas prédire ce que la situation va être", estime Ezekiel Odhiambo, qui parle à l'AFP après avoir fait monter ses cinq filles dans...

    Lire la suite

    Le Kenya va-t-il se retirer de la CPI ?
    22.12.16
    Thomas Obel Hansen

    La menace d’un retrait du Kenya de la Cour pénale internationale (CPI) est bien réelle mais il peut s’agir aussi d’une manœuvre de Nairobi pour parvenir à ses fins au sein de cette institution Depuis que le Burundi a annoncé en octobre dernier sa décision de se retirer du Statut de Rome, traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI), les spéculations vont bon train : d’autres États signataires vont -ils en faire de même ? Et le cas échéant, lequel d’entre eux sera le prochain ? Peu nombreux sont ceux qui avaient anticipé le départ en premier de l’Afrique du Sud qui a devancé...

    Lire la suite
     

    Le groupe Etat islamique s'infiltre au Kenya
    30.06.16
    AFP

      Déjà meurtri par plusieurs attaques d'envergure des islamistes somaliens shebab, le Kenya voit la présence croissante du groupe Etat islamique en Afrique de l'Est attiser les craintes d'attentats par des Kényans rentrés au pays après avoir été combattre le jihad. "Il y a maintenant une menace réelle de la part de l'EI pour le Kenya et le danger va continuer de croître", estime Rashid Abdi, analyste de l'International Crisis Group basé à Nairobi. En témoigne, selon lui, plusieurs arrestations récentes, dont celle début mai de trois Kényans accusés de recruter pour l'organisation EI et d'avoir "planifié des attaques à grande échelle". Les renseignements kényans estiment à une centaine...

    Lire la suite

    Corruption, politique et meurtre: anatomie d'un crime kényan
    23.06.16
    AFP

    Par une soirée pluvieuse, début mai, un homme d'affaires kényan bien connu, devenu un détracteur virulent du gouvernement, était retrouvé mort dans sa Mercedes blindée sur une artère fréquentée de Nairobi, exécuté de cinq balles dans la poitrine, le cou et le bras. Dans un pays à l'histoire jalonnée d'assassinats politiques, le meurtre de Jacob Juma, dans sa mi-quarantaine, a rapidement été considéré comme un contrat destiné à le faire taire. A bien des égards, la trajectoire de la victime, son ascension et sa mort illustrent le côté sombre d'un univers sans merci, au confluent de la politique et des affaires. Jacob Juma, c'est l'histoire d'un jeune homme modeste mais intelligent, qui va...

    Lire la suite

    Le Kenya en guerre contre "le discours de la haine"
    18.06.16
    Aileen Kimutai, Correspondance de Nairobi

    Dans ce qui a été salué comme un pas dans le combat contre le discours de la haine, la police kényane a arrêté en début de semaine huit parlementaires soupçonnés d'avoir prononcé des paroles pouvant inciter aux violences inter-ethniques. Les huit parlementaires, qui clament leur innocence, ont été libérés sous caution vendredi après avoir été inculpés pour propos haineux et incitation à la violence. Leurs procès devraient se dérouler du 7 au 11 juillet. Les plaies sont encore ouvertes au Kenya après les violences postélectorales de 2007-2008 qui avaient fait plus de 1000 morts et des...

    Lire la suite

    Kenya: huit parlementaires en détention pour des discours racistes
    15.06.16
    AFP

    Huit parlementaires kényans ont été placés en détention préventive par un tribunal de Nairobi pour avoir proféré des discours de haine qui risquent d'attiser les tensions ethniques et politiques à un an des élections générales. La Haute cour kényane a ordonné mardi soir que trois députés de la coalition au pouvoir, Jubilee, et quatre députés et un sénateur de la coalition d'opposition, Cord, soient détenus pendant quatre jours, le temps de l'enquête. Ils sont accusés d'avoir tenu des discours haineux et d'incitation à la haine. La Haute cour a décidé de les maintenir en prison au motif qu'ils pourraient interférer avec l'enquête s'ils étaient libres. Les députés de Jubilee, Moses Kuria,...

    Lire la suite
     

    "L'Afrique doit rester dans la CPI", insiste l'ancien Premier ministre kényan
    13.04.16
    AFP

    L'échec de la Cour pénale internationale à juger de hauts responsables kényans accusés de crimes contre l'humanité est "une victoire de l'impunité", déplore dans un entretien à l'AFP l'ancien Premier ministre kényan Raila Odinga, selon lequel l'Afrique doit plus que jamais "rester dans la CPI". La cour internationale a abandonné, faute de preuves, ses poursuites contre le président kényan Uhuru Kenyatta (fin 2014) et son vice-président, William Ruto (début avril 2016), tous deux inculpés pour les violences qui avaient suivi la réélection contestée du président Mwai Kibaki face à M. Odinga, en décembre 2007. "C'est une victoire pour l'impunité", dénonce lors d'un passage à Paris Raila...

    Lire la suite

    La semaine de la justice transitionnelle : la victoire du Kenya ?
    11.04.16
    François Sergent, Justiceinfo.net

    L’annulation par la Cour Pénale Internationale (CPI) du procès du vice-président du Kenya William Ruto et de son co-accusé le journaliste Joshua Arap Sang a constitué le temps fort ou faible c’est selon de la justice transitionnelle cette semaine. Selon le juge Chile Eboe-Osuji, ce « mistrial » (annulation du procès) est dû à l’intimidation des témoins et aux ingérences politiques. Techniquement, ce « mistrial » signifie que les deux hommes sont toujours passibles de poursuites pour « crimes contre l’humanité » pour leur rôle présumé dans les violences post-électorales en 2007 et 2008, si...

    Lire la suite

    Le Kenya en liesse après l’abandon des poursuites contre William Ruto
    06.04.16
    JusticeInfo.Net

    Salué  par le chef de l’Etat Uhuru Kenyatta comme la « fin d’un cauchemar », l’abandon par la Cour pénale internationale (CPI) des poursuites dont faisaient l’objet le vice-président William Ruto et son co-accusé, le journaliste Joshua Sang, a été fêté au Kenya comme une victoire nationale. La Cour pénale internationale (CPI), cette institution décriée par les dirigeants africains comme un nouvel instrument du néo-colonialisme, a décidé le mardi 5 avril 2016 de mettre fin à l’affaire concernant le vice-président du Kenya William Ruto et son co-accusé, l’ancien journaliste Joshua Sang. Bien...

    Lire la suite

    Kenya : la CPI en échec
    05.04.16
    Stéphanie Maupas, La Haye (de notre correspondante)

     Le Kenya a remporté son bras de fer contre la Cour pénale internationale (CPI). Les juges ont décidé d’abandonner les charges portées contre William Ruto et Joshua Sang. Le vice-président du Kenya et l’animateur radio de la vallée du Rift ne répondent donc plus de crimes contre l’humanité commis lors des violences qui avaient enflammé le Kenya suite à la présidentielle de décembre 2007. Des six suspects ciblés par la Cour en mars 2011, aucun n’aura été condamné.   Libérées de toutes accusations, William Ruto et son co-accusé, Joshua Sang, ne sont pas pour autant acquittés. Les juges ont...

    Lire la suite
     

    La CPI met fin au procès du Kenyan Ruto
    05.04.16
    AFP

    La CPI a mis fin mardi aux poursuites pour crimes contre l'humanité contre le vice-président kényan William Ruto, les juges ayant conclu que le procureur n'avait pas présenté des éléments de preuve suffisants pour continuer le procès, a indiqué la Cour.Au vu des éléments de preuve, les juges, à la majorité, "ont convenu d'annuler les charges et de prononcer un non-lieu en faveur des deux accusés", a indiqué la CPI dans un communiqué, soulignant que cette décision est "susceptible d'appel"."Selon la majorité, cette décision n'empêche pas que soient engagées de nouvelles poursuites à l'avenir,...

    Lire la suite

    CPI : décision inédite attendue contre le vice-président kényan William Ruto
    05.04.16
    AFP

    La CPI devait décider mardi si elle abandonne ou non son procès pour crimes contre l'humanité contre le vice-président kényan William Ruto, une décision inédite qui pourrait faire jurisprudence. "C'est très difficile d'évaluer les scénarios possibles, car il y a beaucoup de possibilités au niveau juridique", a expliqué à l'AFP le porte-parole de la CPI, Fadi el Abdallah. "Les juges peuvent déclarer un non-lieu, ils peuvent acquitter M. Ruto, ils peuvent requalifier les faits, demander une suspension des procédures ou rejeter les demandes", notamment, a-t-il ajouté. William Ruto, 49 ans,...

    Lire la suite

    CPI: le vice-président kényan gagne un round
    12.02.16
    AFP

    Le vice-président kényan William Ruto a remporté vendredi son appel devant la Cour pénale internationale (CPI) sur l'utilisation par le procureur de dépositions de témoins recueillies avant leurs rétractions dans son procès pour crimes contre l'humanité. "La chambre d'appel a décidé d'annuler la décision" autorisant le procureur à utiliser ces témoignages, a déclaré le juge Piotr Hofmanski. "La chambre de première instance a interprété la règle de manière trop étroite, au détriment des accusés", a-t-il dit. Confrontée à des témoins se rétractant ou modifiant leur déposition en faveur des...

    Lire la suite

    La politique étrangère du Kenya dominée par le combat contre la CPI
    05.02.16
    JusticeInfo.Net

    Contrairement à nombre de ses pairs, le jeune président du Kenya n'a pas connu le maquis. Mais lorsqu'il s'agit de guerroyer contre la Cour pénale internationale (CPI), Uhuru Kenyatta a l'art de mobiliser les troupes, même en dehors de son pays. Au point que la guérilla contre cette Cour semble aujourd'hui devenue, comme le déplorent certains de ses concitoyens, l'élément central de la politique étrangère de son gouvernement. Le monde s'y attendait. Au sommet de l'Union africaine (UA) qui s'est terminé le 31 janvier à Addis-Abeba, le président Uhuru Kenyatta a proposé à ses pairs de...

    Lire la suite
     

    La guérilla du vice-président kényan devant la CPI
    16.01.16
    Stéphanie Maupas, La Haye de notre correspondante

    Les nouveaux bâtiments de la Cour pénale internationale (CPI) ont été le témoin d’un même ballet, durant les quatre jours d’audience dans l’affaire du vice-président du Kenya, William Ruto, et de son co-accusé, l’animateur de la radio Kass FM, Joshua Sang. Quelques minutes avant l’audience, un convoi de Mercedes s’arrête devant la Cour, libérant le vice-président, puis en présence des avocats, de gardes du corps et de députés venus de Nairobi pour l’occasion, une courte prière, improvisée dans le hall, précède la reprise du procès, comme pour motiver l’équipe. Les deux hommes, accusés de...

    Lire la suite

    Les jeunes kényans confrontés à leur passé, selon l'ICTJ
    10.12.15
    Julia Crawford, JusticeInfo.net

    Le Centre international pour la justice transitionnelle (ICTJ) a récemment publié un guide pédagogique pour aider les jeunes Kényans à connaître leur histoire et à discuter du passé de leur pays. Ses enseignements sont tirés du travail de la Commission de vérité justice et réconciliation (CVJR) du Kenya qui a entendu des témoignages d'enfants et d’adultes victimes de violations des droits humains. Cette Commission a été créée en 2008, suite aux violences ethniques meurtrières qui ont balayé le pays après les élections présidentielles de décembre 2007. Son mandat consistait à « examiner,...

    Lire la suite

    Guérilla du Kenya contre la CPI
    19.11.15
    Stéphanie Maupas, La Haye de notre correspondante

    Le cru 2015 de l’Assemblée des Etats parties à la Cour pénale internationale est une nouvelle fois dominé par les questions africaines. Nairobi est parvenue à placer le procès du vice-président du Kenya au cœur des débats, provoquant la colère des ONG et de plusieurs Etats. Accusé de crimes contre l’humanité pour les violences qui avaient enflammé le Kenya suite à la présidentielle de décembre 2007, William Ruto est jugé par la Cour depuis septembre 2013. Au cours de son procès, plusieurs témoins sont revenus sur leur déposition initiale, et d’autres ont refusé de venir déposer à la barre....

    Lire la suite