Sierra Leone


    Les diamants de sang : l’ONG Civitas Maxima continue le combat
    01.11.16
    Vony Rambolamanana, Genève (de notre correspondante)

    Il n’y aura pas de procès des « diamants du sang » avec Michel Desaedeleer comme principal accusé. Ce citoyen belge et américain arrêté à Malaga (Espagne) en août 2015 est décédé le 28 septembre dans sa cellule à Bruxelles. Il était accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité pour des faits de pillage, traitements dégradants et inhumains en Sierra Leone. « Un coup dur » confirme Alain Werner de Civitas Maxima, une ONG qui était à la commande sur ce dossier. La mort soudaine de Desaedeleer éteint l’instruction. « Les victimes et tous ceux qui sont battus avec elles, que ce soit...

    Lire la suite

    Diamants de sang : « il est important que les hommes d’affaires rendent des comptes »
    13.09.15
    Julia Crawford, JusticeInfo.Net

    Michel Desaedeleer, un citoyen à la double nationalité américaine et belge, a été extradé cette semaine vers la Belgique après avoir été arrêté en Espagne à la fin du mois d’août sur un mandat d'arrêt européen. Il est soupçonné d’esclavage comme crime contre l'humanité et du pillage des «diamants de sang» qui ont contribué à entretenir la guerre civile en Sierra Leone. Desaedeleer est accusé d'avoir collaboré avec Charles Taylor, l'ancien président libérien, et les rebelles du RUF (Revolutionary United Front) en Sierra Leone, et d’avoir tiré profit du commerce illicite des "diamants du sang"...

    Lire la suite

    La Justice transitionnelle en Sierra Leone en bref
    10.06.15
    JusticeInfo.Net

               Le contexte historique : la guerre civile (1991-2002) La guerre civile éclate en Sierra Leone en 1991 lorsque les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) s'emparent de certaines villes à la frontière avec le Liberia. Pendant 11 ans, le conflit armé fera des dizaines de milliers de morts et encore plus de blessés et de déplacés. Le RUF, ses alliés et ses adversaires se livrent à des crimes effroyables. La liste est énumérée dans un rapport de la Commission Vérité et Réconciliation de la Sierra Leone : amputations, enlèvements de femmes et d'enfants, recrutement d'enfants comme...

    Lire la suite