Repères

    Syrie: les utilisations d'armes chimiques dans le conflit
    06.09.17
    AFP

    Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, les forces en présence, et en particulier le régime syrien, ont été accusées à plusieurs reprises d'avoir eu recours à des armes chimiques. Mercredi, des enquêteurs de l'ONU ont indiqué que le gouvernement était responsable de l'attaque meurtrière au gaz sarin sur la localité de Khan Cheikhoun, le 4 avril, accusant Damas de "crime de guerre". - Damas brandit la menace - Le 23 juillet 2012, le régime reconnaît pour la première fois posséder des armes chimiques et menace de les utiliser en cas d'intervention militaire occidentale mais pas contre sa population. Le 20 août, Barack Obama affirme qu'avoir recours à de telles armes ou même les...

    Lire la suite
    Mali: les mausolées protecteurs de Tombouctou
    17.08.17
    AFP

    Les mausolées de saints musulmans de Tombouctou (nord du Mali), perçus par la population comme des protecteurs contre les dangers dans cette ville mythique, ont été en grande partie détruits par des jihadistes en 2012 et reconstruits grâce à l'Unesco. Jeudi, la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré que le jihadiste malien Ahmad al Faqi al Mahdi avait provoqué pour 2,7 millions d'euros de dégâts et ordonné le versement de dédommagements aux victimes. Ce Touareg avait été condamné à neuf ans de détention après avoir été reconnu coupable d'avoir démoli des mausolées, lors du premier...

    Lire la suite
    Centrafrique : chronologie des violences depuis 2013
    19.06.17
    AFP

    La Centrafrique, où un accord a été signé lundi entre gouvernement et 13 groupes armés, a basculé en 2013 dans la violence avec le renversement de François Bozizé par les rebelles à majorité musulmane de la Séléka, suscitant une contre-offensive de milices chrétiennes, les anti-Balaka. Si le niveau des violences n'est plus celui de 2013, 50 à 60% du pays restent sous le contrôle des groupes armés. - Violences Séléka/anti-Balaka - Le 24 mars 2013, les rebelles de la Séléka prennent Bangui, chassant François Bozizé, au pouvoir depuis dix ans. Leur chef, Michel Djotodia, s'autoproclame président. Début septembre, de violents affrontements entre ex-rebelles de la Séléka et groupes...

    Lire la suite
    Hissène Habré: de l'exil au procès en appel
    25.04.17
    AFP

    Les dates clés depuis l'arrivée en exil au Sénégal, en 1990, du président tchadien déchu Hissène Habré, jusqu'à son procès en appel, pour crimes contre l'humanité, dont le verdict doit être rendu jeudi. - Exil - Le 11 décembre 1990, Hissène Habré, qui a fui au Cameroun l'avancée des troupes rebelles d'Idriss Deby, nouveau maître du Tchad, arrive à Dakar, où il obtient l'asile politique. Son régime sera accusé par des organisations des droits de l'homme d'avoir brutalement réprimé tous ses opposants, arrêtés par la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS, police...

    Lire la suite
     
    Ouganda: dates-clés de la rébellion de la LRA
    25.04.17
    AFP

    Rappel des dates-clés de la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), originaire du nord de l'Ouganda, que les Etats-Unis et l'Ouganda ont décidé de cesser de traquer, estimant qu'elle est aujourd'hui neutralisée. La LRA est tristement célèbre pour avoir multiplié les exactions, enlèvements d'enfants transformés en soldats et en esclaves, mutilations et massacres de civils. Selon l'ONU, la rébellion a, depuis sa création, tué plus de 100.000 personnes en Afrique centrale et enlevé plus de 60.000 enfants. - jan 1987: Un an après l'arrivée au pouvoir du président Yoweri Museveni, la prêtresse vaudou Alice Lakwena fonde le "Mouvement du Saint-Esprit" (HSM), démantelé en...

    Lire la suite
    Joseph Kony, l'insaisissable chef d'une des plus cruelles rébellions
    25.04.17
    AFP

    Joseph Kony, traqué sans succès depuis des années par des forces étrangères en Afrique centrale, a troqué l'aube d'enfant de choeur pour le treillis du rebelle, semant depuis 25 ans la mort dans la region, à la tête de la cruelle Armée de résistance du Seigneur (LRA). Créée vers 1988 avec l'objectif de renverser le président ougandais Yoweri Museveni pour le remplacer par un régime fondé sur les Dix commandements, la LRA s'est forgée une effroyable réputation à force d'enlèvements d'enfants et de mutilations de civils à grande échelle. Mélangeant mystique religieuse, techniques éprouvées de guérilla et brutalité sanguinaire, Kony a transformé, après les avoir kidnappés, des dizaines...

    Lire la suite
    Deux ans de crise violente au Burundi
    24.04.17
    AFP

    Le Burundi est plongé dans une grave crise émaillée de violences depuis l'annonce en avril 2015 de la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et son élection en juillet de la même année. Les violences ont fait 500 morts selon l'ONU, et 2.000 selon les ONG et poussé près de 400.000 Burundais à l'exil. - Manifestations - Le 26 avril 2015, des milliers de personnes se réunissent au lendemain de la désignation de M. Nkurunziza par son parti, le CNDD-FDD, comme candidat à la présidentielle: coup d'envoi de six semaines de manifestations à Bujumbura, sévèrement réprimées. Les contestataires jugent ce 3e mandat contraire à la Constitution et à l'accord d'Arusha...

    Lire la suite
    Burundi: les Imbonerakure, la milice du régime
    08.04.17
    AFP

    Les Imbonerakure, les membres de la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi mis en cause cette semaine pour une vidéo embarrassante, se sont imposés comme l'un des principaux instruments de répression du régime. Dans la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, des militants entonnent lors d'une sorte de cérémonie militaire des chants en kirundi, la langue nationale, appelant à "engrosser les opposantes (pour) qu'elles enfantent des Imbonerakure". L'opposition a dénoncé "un appel au viol massif" et le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, inquiet des répercussions de la vidéo à...

    Lire la suite
     
    Dans les Balkans, des foyers de tension persistants
    11.03.17
    AFP

    Les armes se sont tues depuis plus de quinze ans dans les Balkans mais la Macédoine n'est pas le seul foyer de tension persistant dans la région, sur fond de lutte d'influence entre Occidentaux et Russes. Cette semaine, le président du Conseil européen Donald Tusk s'est inquiété des "tensions et divisions" et des "influences extérieures malsaines" dans cette région fragile. Son adhésion à l'Otan peut-il déstabiliser le Monténégro? . Le "patron", Milo Djukanovic, a officiellement abandonné les commandes à son lieutenant, Dusko Markovic. Mais l'objectif reste identique: rejoindre l'Otan...

    Lire la suite
    Syrie: sept veto russes depuis le début du conflit
    28.02.17
    AFP

    En six ans de guerre, la Russie a protégé son allié des pressions occidentales en opposant sept fois son veto au Conseil de sécurité, suivie à six reprises par la Chine. Moscou et Pékin ont un droit de veto, comme les trois autres membres permanents, Etats-Unis, France et Royaume-Uni. Le Conseil compte dix autres membres non permanents, renouvelés partiellement tous les ans. - Répression - En octobre 2011, la Russie et la Chine bloquent un projet de résolution des Occidentaux menaçant le régime de "mesures ciblées" pour la répression sanglante des manifestations. Neuf pays ont voté...

    Lire la suite
    Le Soudan du Sud : ce qu'il faut savoir
    21.02.17
    AFP

    Le Soudan du Sud, où le gouvernement a déclaré lundi l'état de famine dans plusieurs zones, souffre d'une économie exsangue en raison d'une guerre civile dévastatrice. Indépendant depuis 2011, le pays a plongé fin 2013 dans un conflit provoqué par la rivalité entre le président Salva Kiir et l'ancien vice-président Riek Machar, qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de 3 millions de déplacés.   - Economie en ruine -   La production de pétrole - dont le Soudan du Sud tirait 98% de ses recettes à son indépendance il y a cinq ans et demi - a diminué de plus de moitié et...

    Lire la suite
    « Mieux on comprend une dictature, mieux on peut vivre une démocratie », l'expérience de la RDA expliquée à Tunis
    09.02.17
    Olfa Belhassine

    Roland Jahn est Commissaire fédéral pour les archives du ministère de la Sûreté d’Etat de l’ex-République Démocratique Allemande (STASI). Il effectuait la semaine passée une visite en Tunisie pour partager l’expérience de traitement de la mémoire acquise par l’Allemagne à travers l’instance qu’il dirige depuis 2011. Né en 1953, en ex République Démocratique Allemande (RDA), Roland Jahn était un de dissidents les plus connus du temps où son pays était une « démocratie populaire ». En 1983, les autorités est allemandes l’arrêtent, l’incarcèrent, le déchoient de sa nationalité et...

    Lire la suite
     
    Prisons syriennes: précédentes accusations de tortures et exécutions
    03.02.17
    AFP

    Le régime syrien, accusé par Amnesty International de pendaisons à large échelle, a déjà été mis en cause pour de multiples cas de tortures et exécutions sommaires dans les prisons ou sièges des services de renseignement. Amnesty International accuse le régime d'avoir pendu quelque 13.000 personnes entre 2011 et 2015, dans la prison de Saydnaya près de Damas. Elle précise que ces pendaisons s'ajoutent aux 17.700 personnes tuées dans les geôles du régime que l'organisation avait déjà recensées. - 'Archipel de la torture' - Le 3 juillet 2012, Human Rights Watch (HRW) établit un état des...

    Lire la suite
    Gambie: dates-clés du régime de Yahya Jammeh
    18.01.17
    AFP

    Rappel des grandes dates du régime de Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir en Gambie en 1994 et qui conteste sa défaite face à son successeur élu, Adama Barrow, censé prêter serment jeudi. - Porté au pouvoir par un coup d'Etat Le 22 juillet 1994, l'armée dépose Dawda Jawara, "père de la Nation", au pouvoir depuis pratiquement 30 ans, après une mutinerie. Yahya Jammeh est placé à la tête d'un Conseil provisoire des forces armées. Dès novembre, un coup d'Etat est déjoué et une quarantaine de personnes sont tuées dans deux camps militaires de la capitale. De très nombreuses tentatives de coup d'Etat manquées ont été depuis annoncées par les autorités. Le 26 septembre 1996, Yahya Jammeh...

    Lire la suite
    L'Armée de résistance du Seigneur, 30 ans de terreur en Afrique centrale
    04.12.16
    AFP

    L'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dont un des principaux commandants, Dominic Ongwen, doit être jugé à partir de mardi devant la Cour pénale internationale (CPI), a terrorisé pendant 30 ans de larges zones d'Afrique centrale avec des enlèvements d'enfants et mutilations de civils à grande échelle. Les leaders de cette rébellion, une des plus anciennes encore actives sur le continent, sont inculpés par la justice internationale et chassés par les forces spéciales américaines. Et si son fondateur, Joseph Kony, reste introuvable, d'autres commandants ont péri ou se sont rendus. - La LRA et Museveni La LRA a été créée dans la deuxième partie des années 80 pour contrer la prise du...

    Lire la suite
    De la Syrie à l'Irak, les biens culturels détruits par des jihadistes
    30.11.16
    AFP

    De la Syrie à l'Irak, en passant par le Mali et l'Afghanistan, rappel des principaux saccages de biens culturels commis notamment par des groupes jihadistes. - Syrie - Plus de 900 monuments ou sites archéologiques ont été "touchés, abîmés ou détruits" par le régime, des rebelles et des jihadistes depuis le début de la guerre en 2011, selon l'Association pour la protection de l'archéologie syrienne (APSA, fin 2015). Depuis sa montée en puissance en 2014, le groupe Etat islamique (EI) a ravagé plusieurs sites, dont certains classés au Patrimoine mondial de l'Unesco, car il considère les...

    Lire la suite
     
    Gambie: dates-clés du régime de Yahya Jammeh
    30.11.16
    AFP

    Rappel des grandes dates du régime de Yahya Jammeh, qui dirige la Gambie d'une main de fer depuis 1994 et vise un cinquième mandat de cinq ans, après avoir survécu à de nombreuses tentatives de le renverser. - Porté au pouvoir par un coup d'Etat Le 22 juillet 1994, l'armée dépose Dawda Jawara, "père de la Nation", au pouvoir depuis pratiquement 30 ans, après une mutinerie. Yahya Jammeh est placé à la tête d'un Conseil provisoire des forces armées. Dès novembre, un coup d'Etat est déjoué et une quarantaine de personnes sont tuées dans deux camps militaires de la capitale. De très nombreuses tentatives de coup d'Etat déjouées ont été depuis annoncées par les autorités. Le 26 septembre...

    Lire la suite
    INFOGRAPHIE : La Justice Transitionnelle expliquée
    03.11.16
    Justice Info

    Parce que la « justice transitionnelle » est un terme mal connu du grand public alors qu’il est au cœur des préoccupations de JusticeInfo.net, nous avons estimé qu’il était temps d’en présenter les grandes lignes, de façon simplifiée et graphique. Juste en-dessous de l’infographie, retrouvez la version textuelle enrichie. Elle complète les informations contenues dans l’image, pour ceux qui veulent en savoir plus. N’hésitez pas à partager cette infographie ou la diffuser sur vos réseaux sociaux et blogs Elle est éditée en Creative Commons donc libre de droits (à condition de citer la source...

    Lire la suite
    La Côte d'Ivoire, pays le plus riche d'Afrique de l'Ouest francophone
    28.10.16
    AFP

    La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao et la première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone. Le pays se remet progressivement de plus d'une décennie de crises politico-militaires et de partition de son territoire. - Houphouët-Boigny, père de la nation Ancienne colonie française, la Côte d'Ivoire accède à l'indépendance le 7 août 1960 et Félix Houphouët-Boigny est élu président. En 1990, après 30 années de pouvoir du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et une vague de contestation, le multipartisme est instauré. Houphouët-Boigny remporte un 7e mandat. Après le décès du "père de la Nation" fin 1993, Henri Konan Bédié (PDCI) arrive au pouvoir....

    Lire la suite
    Les Yézidis, une minorité persécutée de longue date en Irak
    27.10.16
    AFP

    La communauté yézidie, dont deux figures, rescapées du groupe jihadiste Etat islamique (EI), se voient décerner le prix Sakharov du Parlement européen, est de longue date l'une des minorités les plus vulnérables d'Irak. Saluant le "courage" de Nadia Murad et Lamia Haji Bachar, le président du Parlement européen Martin Schulz a exhorté les Européens à se "battre contre la stratégie génocidaire de l'EI". Vivant dans les coins reculés du Kurdistan irakien, les Yézidis sont une minorité kurdophone adepte d'une religion monothéiste pré-islamique, issue du mazdéisme, qui a intégré au fil du temps des éléments de l'islam et du christianisme. Ni arabes ni musulmans, ils sont persécutés depuis...

    Lire la suite