Washington dénonce les "crimes" russes contre les enfants ukrainiens

1 min 4Temps de lecture approximatif

Les Etats-Unis ont à nouveau accusé Moscou mercredi d'avoir transféré des enfants ukrainiens en Russie après l'invasion de l'Ukraine dont certains sont proposés à l'adoption.

"C'est méprisable, effroyable", a déclaré dans un communiqué le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, pour qui "la Russie mène une guerre non seulement contre l'armée ukrainienne, mais aussi contre le peuple ukrainien".

"Comme l'a indiqué le président, la Russie commet des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité en Ukraine", a-t-il ajouté.

Le communiqué de la Maison Blanche renvoie notamment à une enquête du quotidien Financial Times, publiée mercredi, qui dit avoir identifié et localisé quatre enfants ukrainiens transférés en Russie, puis proposés à l'adoption sur le site usynovite.ru. Les enfants sont âgés entre 8 et 15 ans.

Selon le journal, le nom de l'un d'entre eux a été changé pour faire russe et aucune mention n'est faite sur le site de leur origines ukrainiennes.

L'Ukraine réclame le retour de près de 20.000 mineurs "déportés ou déplacés de force" en Russie depuis le début de son assaut le 24 février 2022.

La Cour pénale internationale a lancé un mandat d'arrêt à l'encontre du président russe Vladimir Poutine et de sa commissaire aux droits de l'enfant, Maria Lvova-Belova, en raison de ces déportations illégales présumées.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dit à l'AFP dans un entretien en mai qu'il comptait faire du retour en Ukraine de milliers d'enfants transférés en Russie l'un des dossiers prioritaires à la conférence internationale sur la paix en Ukraine, prévue mi-juin en Suisse.