Sans information, pas de réconciliation
Dossier spécial

L’heure de la vérité en Gambie

Depuis janvier 2019, les Gambiens sont rivés aux audiences publiques de la Commission vérité, réconciliation et réparations (TRRC). Cette commission a été instaurée pour rendre compte des violations des droits de l’homme perpétrées sous le régime militaire de Yahya Jammeh, entre juillet 1994 à janvier 2017. Justice Info rassemble dans ce dossier une couverture intensive de ce qui peut être considéré comme l’événement de l’année 2019 dans le domaine de la justice transitionnelle.

Gambie : « La presse était l’institution la plus persécutée sous Jammeh »
C’est au tour des journalistes d’être entendus par la Commission vérité, réconciliation et réparations en Gambie. En vingt-deux ans de régime, 140 arrestations et 15 fermetures arbitraires d’organes de presse ont été enregistrées. Il y a eu des tortures, des détentions illégales, des disparitions forcées et des meurtres. 20 % de la profession s’est exilée.
par Mustapha K. Darboe, notre correspondant à Banjul
Lire la suite
Plus d'articles

TOUS NOS ARTICLES SUR LA GAMBIE

En attendant la publication de nos prochains articles inédits dédiés à ce dossier spécial sur la Commission vérité gambienne, consultez l'ensemble de nos publications au sujet de la Gambie, depuis 2015.

Le TTRC en Gambie, une commission vérité médiatique et populaire (illustration de Didier Kassaï)
Illustration : © Didier Kassaï pour JusticeInfo.net
Partager
Abonnez-vous à la newsletter