En continu

    Le chef de la diplomatie allemande à Auschwitz
    20.08.18
    AFP

    Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a visité lundi l'ancien camp d'Auschwitz, après avoir demandé que l'on garde en mémoire pour les générations futures les "incroyables atrocités" nazies. M. Maas, qui avait souvent dit qu'Auschwitz était la raison de son entrée en politique, est passé sous le célèbre portail orné de l'inscription "Arbeit macht frei" (le travail rend libre), à l'entrée du camp installé par les Allemands en Pologne occupée. Il devait visiter également le site du camp d'extermination voisin de Birkenau, avant de rencontrer son homologue polonais Jacek Czaputowicz dans les locaux du Centre Maksymilian Kolbe dans le village...

    Lire la suite
    Au festival d'Aurillac, une édition "X" sous le signe de l'irrévérence
    20.08.18
    AFP

    Pour sa 33e édition, le festival international de théâtre de rue d'Aurillac ne veut plus compter le nombre des années et fêtera à partir de mercredi une édition "X", placée sous le signe de l'irrévérence. "Cette année, on a choisi de ne pas fêter notre 33e anniversaire mais de faire une édition "X". Ça ne nous intéressait pas d'être entre le docteur et le Christ. La lettre x, c'est le symbole de l'inconnu dans une équation; c'est un appel à l'excitation, à l'irrévérence, au lâcher-prise", s'amuse le directeur du festival, Jean-Marie Songy. Jusqu'au samedi, 18 compagnies officielles présenteront 8 créations de l'année. Et en marge de la...

    Lire la suite
    Cameroun: Biya "seul responsable" de la crise anglophone (principal opposant)
    20.08.18
    AFP

    Le président camerounais Paul Biya est "le seul responsable" du conflit dans les régions anglophones de son pays, a affirmé dans un entretien à l'AFP Joshua Osih, candidat du principal parti d'opposition à la présidentielle d'octobre. Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dont Joshua Osih est originaire, sont en proie depuis fin 2016 à une crise politique qui a dégénéré fin 2017 en un conflit entre forces armées et séparatistes anglophones. Il a fait des dizaines de morts, dont au moins 80 soldats et policiers, et a contraint environ 200.000 personnes à fuir de chez elles. L'ombre de ce conflit plane sur l'organisation en zone anglophone de l'élection présidentielle du 7 octobre...

    Lire la suite
    Egypte: 6 policiers seront jugés pour avoir torturé un détenu à mort
    19.08.18
    AFP

    Six policiers égyptiens, dont deux de haut rang, seront déférés devant la justice pour avoir torturé à mort un détenu, a rapporté dimanche le journal gouvernemental Al-Ahram. En juin, le parquet avait placé en détention deux officiers et quatre agents de police après la mort d'un homme arrêté pour vol, dans un commissariat de Hadayek al-Qobba, dans le nord-est du Caire. Les six policiers ont ensuite été accusés par le parquet d'avoir eu recours à "la cruauté, à la violence et à la torture jusqu'à la mort" et d'avoir "falsifié un document officiel", et il les a renvoyés devant la justice. Les défenseurs des droits de l'Homme accusent...

    Lire la suite
     
    Dans les camps royingyas du Bangladesh, l'afflux massif de réfugiés booste l'économie locale
    19.08.18
    AFP

    Dans les camps rohingyas du sud du Bangladesh, la crise provoquée par l’afflux massif de réfugiés offre de nouvelles opportunités économiques pour la population locale, qui doit répondre aux besoins des déplacés et des nombreuses ONG étrangères. "Je ne me préoccupe pas du conflit. Tout est bon pour les affaires", relève Min Min, le capitaine birman d'un bateau qui décharge sa marchandise dans le port de Teknaf, à quelques kilomètres de certains camps. Il fait venir de Birmanie du gingembre, du riz, des nouilles et du "ainshi", une châtaigne très prisée des Rohingyas. La région de Cox's Bazar, dans le sud du Bangladesh, limitrophe de la Birmanie, accueille environ un million...

    Lire la suite
    Costa Rica: symboles nazis lors d'une manifestation anti-migrants nicaraguayens (ministre)
    19.08.18
    AFP

    Des centaines de personnes, dont certaines arboraient des symboles nazis, ont manifesté samedi au Costa Rica pour rejeter les migrants nicaraguayens auxquels ils ont tenté de s'attaquer, a déclaré le ministre de la Sécurité. Des violences ont eu lieu quand des manifestants ont cherché à s'en prendre à des Nicaraguayens rassemblés dans un parc du centre-ville de San José, se heurtant à la police, a indiqué le ministre, Michael Soto. Les manifestants, certains portant des croix gammées et des drapeaux du Costa Rica, ont lancé des cris hostiles et des insultes contre les Nicaraguayens regroupés dans le parc de la Merced, a déclaré M. Soto. La police a procédé à des interpellations et...

    Lire la suite
    Kofi Annan et l'Afrique: la cicatrice du génocide, les succès d'un diplomate
    18.08.18
    AFP

    Premier secrétaire général des Nations unies originaire d'Afrique sub-saharienne, le Ghanéen Kofi Annan, décédé samedi à 80 ans, aura connu sur le continent l'un des pires moments de sa carrière avec le génocide au Rwanda et plusieurs de ses plus belles réussites de diplomate. Comme toute une génération de responsables, diplomates et ministres des Affaires étrangères, Kofi Annan restera marqué à jamais par l'incapacité de la communauté internationale à prévenir et empêcher le génocide au Rwanda en 1994, qui fit 800.000 morts selon l'ONU, essentiellement parmi la population tutsi. Kofi Annan a 56 ans et occupe depuis un an le poste de secrétaire...

    Lire la suite
    Mort de Kofi Annan, ancien chef de l'ONU et vedette de la diplomatie mondiale
    18.08.18
    AFP

    L'ancien secrétaire général de l'ONU et prix Nobel de la paix Kofi Annan est mort samedi à 80 ans, provoquant une pluie d'hommages à celui qui avait accédé au rang de vedette de la diplomatie mondiale durant ses dix années à la tête des Nations unies. "C'est avec une immense tristesse que la famille Annan et la Fondation Kofi Annan annoncent que Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat du Nobel de la paix, est décédé paisiblement samedi 18 août après une courte maladie", a déclaré sa fondation dans un communiqué de Genève. Sa femme et ses enfants étaient à ses côtés pour ses derniers jours en Suisse où il vivait. Les hommages ont immédiatement afflué, du...

    Lire la suite
     
    Au Mali, l'opposition veut entrer en "résistance" face à IBK
    18.08.18
    AFP

    L'opposition au Mali n'accepte pas sa défaite, 48 heures après l'annonce de la réélection du président Ibrahim Boubacar Keïta. En attendant une hypothétique invalidation des résultats, un bon millier de ses partisans ont manifesté samedi à Bamako, où leur chef de file a appelé à "résister". Ibrahim Boubacar Keïta, dit "IBK", 73 ans, a été proclamé vainqueur du second tour d'une présidentielle jugée cruciale pour l'avenir du Sahel mais qui a peu mobilisé au Mali, un pays toujours confronté à la menace jihadiste malgré cinq années d'interventions militaires internationales. Son adversaire Soumaïla Cissé, un ancien ministre des Finances de 68 ans, a été crédité de moins d'un tiers des...

    Lire la suite
    Mali: manifestation de l'opposition contre la réélection du président Keïta
    18.08.18
    AFP

    Quelques centaines de partisans de l'opposant malien Soumaïla Cissé ont manifesté samedi à Bamako pour protester contre la réélection du président Ibrahim Boubacar Keïta, qu'ils jugent "illégale", deux jours après l'annonce des résultats officiels encore provisoires. Répondant à l'appel du chef de file de l'opposition, qui selon les autorités n'a remporté qu'un tiers des voix au second tour du 12 août, les manifestants se sont rassemblés en début de matinée face à la mairie de la capitale malienne, protégée par plusieurs dizaines de policiers en tenue anti-émeute, ont constaté des journalistes de l'AFP. Sur les marches de la Chambre de commerce, un bâtiment de style colonial, ils...

    Lire la suite
    "On demande aux Africains ce qu'on ne demande pas aux autres" (président namibien)
    18.08.18
    AFP

    Le président namibien Hage Geingob, dont le pays accueille un sommet régional de l'Afrique australe, a rejeté samedi les critiques sur le manque d'alternance démocratique sur le continent, estimant qu'"on demande aux Africains ce qu'on ne demande pas aux autres". Dans une interview à la radio française RFI, il a aussi démenti toute implication dans le rachat controversé de la compagnie minière canadienne Uramin en 2007 par l'ancien fleuron du nucléaire français Areva. Il s'est refusé à tout témoignage éventuel devant une juridiction française alors que la justice française a ouvert une enquête sur l'affaire. Interrogé sur l'altenance politique en...

    Lire la suite
    "Nettoyage ethnique": Washington sanctionne des commandants militaires birmans
    17.08.18
    AFP

    Les Etats-Unis ont annoncé vendredi sanctionner quatre commandants et deux unités militaires de Birmanie, en les accusant notamment d'implication dans le "nettoyage ethnique" des musulmans rohingyas. "Les forces de sécurité birmanes sont impliquées dans de violentes campagnes contre des minorités ethniques à travers la Birmanie, y compris du nettoyage ethnique, des massacres, des agressions sexuelles, des exécutions extrajudiciaires et autres graves violations des droits de l'homme", a déclaré le secrétariat américain au Trésor dans un communiqué, en annonçant les sanctions contre "des unités et des dirigeants supervisant ce comportement atroce". Les quatre hauts gradés sont Aung...

    Lire la suite