En continu

    Espagne: Pedro Sanchez décidé à retirer Franco de son mausolée
    18.06.18
    AFP

    Le nouveau gouvernement socialiste espagnol est décidé à retirer les restes du dictateur Francisco Franco de son mausolée près de Madrid pour en faire un lieu de "réconciliation" dans un pays où le débat reste entier sur le travail de mémoire. "Il y a déjà eu un accord à la chambre des députés" sur le retrait de la dépouille située dans "la valle de los Caidos" (vallée de ceux qui sont tombés) et "ce que nous allons faire en tant que gouvernement, c'est chercher la formule pour le mettre en pratique", a déclaré lundi la vice-présidente de l'exécutif Carmen Calvo. Une large majorité de députés - 198 sur 350 - l'avaient demandé en vain l'an dernier...

    Lire la suite
    Espagne: Pedro Sanchez décidé à retirer Franco de son mausolée
    18.06.18
    AFP

    Le nouveau gouvernement socialiste espagnol est décidé à retirer les restes du dictateur Francisco Franco de son mausolée près de Madrid pour en faire un lieu de "réconciliation" dans un pays où le débat reste entier sur le travail de mémoire. "Il y a déjà eu un accord à la chambre des députés" sur le retrait de la dépouille située dans "la valle de los Caidos" (vallée de ceux qui sont tombés) et "ce que nous allons faire en tant que gouvernement, c'est chercher la formule pour le mettre en pratique", a déclaré lundi la vice-présidente de l'exécutif Carmen Calvo. Une large majorité de députés - 198 sur 350 - l'avaient demandé en vain l'an dernier...

    Lire la suite
    Crimes de guerre: arrestation en France d'un suspect serbe inculpé en Bosnie
    18.06.18
    AFP

    Un Serbe bosnien soupçonné d'avoir participé à l'assassinat d'une cinquantaine de civils bosniaques musulmans en 1992 et inculpé en Bosnie pour crimes de guerre a été interpellé lundi en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Radomir Susnjar, 62 ans, a été arrêté par les gendarmes de l'office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocide et les crimes de guerre (OCLCH). Déjà interpellé en France en 2014 puis libéré sous contrôle judiciaire, il est accusé par la justice bosnienne d'avoir participé avec d'autres militaires ou paramilitaires serbes au massacre de 59 civils musulmans à Visegrad, en Bosnie...

    Lire la suite
    Le Nicaragua tente de maintenir le fil du dialogue, malgré les violences
    18.06.18
    AFP

    Opposition et gouvernement au Nicaragua tentaient de maintenir le fragile fil du dialogue national, qui doit reprendre lundi, après une journée de dimanche marquée par les funérailles d'une famille dont la mort a choqué le pays. Les deux parties se sont réunies samedi pour la deuxième journée consécutive, mais la rencontre a été assombrie par la mort de huit personnes à Managua, dont six dans l'incendie de leur maison provoqué par des hommes armés. Les délégations ont décidé de reprendre leurs discussions lundi, pour notamment examiner une proposition formulée par l'Eglise catholique - qui joue le rôle de médiateur - prévoyant d'organiser des...

    Lire la suite
     
    Bemba "pourra rentrer s'il veut" en RDC
    17.06.18
    AFP

    L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba "pourra rentrer" en République démocratique du Congo s'il le souhaite, a déclaré dimanche le ministre congolais des Affaires étrangères sans préciser s'il était poursuivi par la justice congolaise. "Jean-Pierre Bemba est parti de sa propre volonté. S'il veut rentrer, il pourra rentrer", a déclaré Léonard She Okitundu dans l'émission "Internationales" de RFI/Le Monde/TV5Monde. "Je ne suis pas en mesure de vous répondre. Je ne suis pas informé que Jean-Pierre Bemba ait un dossier judiciaire ici", a ajouté le ministre congolais sur un éventuel mandat d'arrêt émis par la justice congolaise à...

    Lire la suite
    Nicaragua: huit morts dans les violences, le dialogue national fragilisé
    17.06.18
    AFP

    Huit personnes ont été tuées samedi à Managua, portant à au moins 178 morts le bilan du mouvement de contestation antigouvernemental qui secoue le Nicaragua depuis deux mois, et fragilisant la reprise du dialogue entre le gouvernement et l'opposition. Les deux parties ont suspendu leurs discussions samedi soir, en annonçant qu'elles les reprendraient lundi. Elles devraient alors examiner une proposition formulée par l'Eglise catholique - qui joue dans cette crise le rôle de médiateur - prévoyant d'organiser des élections générales anticipées en mars 2019, soit deux ans avant l'échéance prévue. Les évêques proposent également une réforme...

    Lire la suite
    La Congolais Bemba est arrivé dans la nuit dans sa famille en Belgique
    16.06.18
    AFP

    L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, récemment acquitté en appel de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, est arrivé dans la nuit vendredi à samedi dans sa famille en Belgique, dans la commune de Rhode-Saint-Genèse (centre), a-t-on appris de sources concordantes. "Il est chez lui", a assuré dans la nuit à l'AFP Jean-Jacques Mbungani, un responsable du parti politique de M. Bemba établi à Bruxelles. "Je vous confirme qu'il est arrivé en voiture", a également affirmé en fin de soirée une source proche du dossier. Une semaine après son acquittement surprise, la Cour pénale internationale (CPI) avait annoncé...

    Lire la suite
    La Cour interaméricaine des droits de l'Homme épingle le Pérou pour la grâce de Fujimori
    16.06.18
    AFP

    La Cour interaméricaine des Droits de l'homme a épinglé vendredi le Pérou pour avoir gracié l'ancien président Alberto Fujimori, qui purgeait une peine de 25 ans de prison pour crimes contre l'humanité, sans toutefois réclamer le retour de l'intéressé derrière les barreaux. En accordant cette grâce, fin 2017, à M. Fujimori, qui n'avait alors purgé que 12 ans de prison, les autorités péruviennes ont failli à leur devoir d'enquêter et de juger les responsables de massacres par des escadrons de la mort, a estimé l'institution judiciaire basée à San José, au Costa Rica. Pour autant, la Cour - dont les décisions s'imposent à ses Etats membres - n'a pas...

    Lire la suite
     
    Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba "est en Belgique"
    15.06.18
    AFP

    L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, récemment acquitté en appel de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, est arrivé vendredi en Belgique, en liberté provisoire après une décennie passée dans le centre de détention de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. "Aujourd'hui, le 15 juin 2018, Jean-Pierre Bemba Gombo a été mis en liberté provisoire sous conditions spécifiques sur le territoire du Royaume de Belgique", a fait savoir la CPI dans un communiqué. Ancien riche homme d'affaires devenu chef de guerre puis vice-président, le Congolais avait été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison, la peine la...

    Lire la suite
    Libye: l'ONU "alarmée" par des violations présumées des droits de l'Homme à Derna
    14.06.18
    AFP

    La mission de l'ONU en Libye (Manul) s'est alarmée jeudi de "graves violations" des droits de l'Homme, dont des exécutions sommaires, lors de l'offensive des forces loyales à l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar contre la ville de Derna. L'Armée nationale libyenne (ANL, autoproclamée) dirigée par le maréchal Haftar mène depuis le mois dernier une offensive militaire pour "libérer" Derna, bastion des islamistes radicaux et seule région de l'est libyen à échapper à son contrôle. L'ANL a assuré cette semaine progresser rapidement dans Derna, une ville de plus de 120.000 habitants, sous la coupe de milices jihadistes et islamistes depuis la...

    Lire la suite
    RDC: des catholiques exigent "des signaux clairs" pour des élections crédibles en décembre
    14.06.18
    AFP

    Le collectif des laïcs catholiques organisateur des marches anti-Kabila a exigé jeudi des autorités "des signaux clairs" que des élections crédibles seront organisées le 23 décembre en République démocratique du Congo pour désigner un successeur au président Joseph Kabila dont le mandat s'est achevé en décembre 2016. "Le comité laïc de coordination (CLC) exige du président Joseph Kabila, du gouvernement" et de la commission chargée d'organiser des élections en RDC "des signaux clairs que les élections seront tenues le 23 décembre 2018", lit-on dans la déclaration intitulée "L'heure de vérité a sonné", parvenue à l'AFP. Le CLC ne veut "pas...

    Lire la suite
    Crise des Rohingyas: le groupe japonais Kirin soupçonné de dons aux militaires birmans
    14.06.18
    AFP

    Le géant japonais de la bière Kirin, qui a beaucoup investi en Birmanie grâce à une coentreprise liée à l'armée, est soupçonné par Amnesty international d'avoir fait des dons aux militaires birmans en pleine crise des Rohingyas. Interrogé par l'AFP, le groupe japonais a reconnu avoir fait trois dons séparés aux autorités entre le 1er septembre et le 3 octobre 2017 et a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'utilisation de ces sommes. Dans un rapport publié jeudi, l'ONG a montré qu'au moins 6.000 dollars (5.070 euros) étaient allés aux forces de sécurité postées dans l'ouest du pays, où elles sont accusées d'épuration ethnique de la minorité...

    Lire la suite