La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Fil d'info AFP - La justice internationale vue par l’AFP

Florence Hartmann raconte des conditions de détention "extrêmement strictes"
Lumière allumée en permanence, isolement, aucun droit de promenade: l'ancienne porte-parole du TPIY Florence Hartmann, libérée mardi après cinq jours de prison à La Haye, a évoqué des conditions de détention "extrêmement strictes", dans un entretien mercredi à l'AFP. La Française a aussi accusé deux juges d'avoir cédé à une "vengeance personnelle" et évalue ses recours: "on va saisir des commissions internationales et les justices nationales". Ex-porte-parole du procureur de ce tribunal onusien et ancienne…
par AFP
Lire la suite
S'inscrire à la newsletter