Sans information, pas de réconciliation

Crimes au Soudan: feu vert de la Suède au procès de dirigeants de Lundin Oil

1 minTemps de lecture approximatif

La Suède a donné son feu vert jeudi à la mise en accusation du directeur général et du président du groupe pétrolier suédois Lundin Oil pour complicité de crimes de guerre au Soudan dans les années 2000.

Le gouvernement suédois a autorisé le parquet à demander le renvoi devant un tribunal du Suisse Alex Schneiter - à l'époque vice-président responsable des opérations - et du Suédois Ian Lundin, président du CA depuis 2002.

"Au vu de la gravité des faits, j'estime que la justice doit passer", a déclaré le ministre de la Justice, Morgan Johansson.

En vertu du principe d'extraterritorialité, la Suède peut juger des crimes commis dans un pays tiers mais l'aval de l'exécutif est nécessaire pour engager une procédure contre un ressortissant étranger, a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère.

Lundin Oil (devenu Lundi Petroleum) est soupçonné d'avoir financé l'armée et certaines milices qui, pendant le conflit, ont chassé les populations locales des régions du sud du pays où l'entreprise entendait prospecter.

Selon des ONG, l'exploitation du pétrole dans une zone politiquement instable a favorisé un conflit entre des rebelles et le gouvernement de Khartoum.

L'ONG Ecos évaluait en 2010 à environ 12.000 le nombre de personnes tuées ou mortes de faim, d'épuisement, ou de maladies liées au conflit entre 1997 et 2003 dans la région du gisement incriminé.

Une enquête préliminaire a été ouverte en 2010 par le parquet international à Stockholm.

En 2016, Alex Schneiter et Ian Lundin se sont vu signifier l'équivalent de leur mise en examen pour complicité de violations du droit international, qualification qui couvre les crimes de guerre, les crimes contre l'Humanité et les génocides, passible de la perpétuité.

Sur son site internet, le groupe pétrolier se dit "convaincu que toutes les accusations" le visant "sont sans fondement".

Lundin Petroleum a été "un vecteur de développement" au Soudan et "plaidait pour que la paix soit obtenue et préservée par des moyens pacifiques", ajoute-t-il.

gab/hdy/jh

LUNDIN PETROLEUM

Commenter 0
Partager
Abonnez-vous à la newsletter