Sans information, pas de réconciliation

Un Irakien condamné en Finlande pour crime de guerre

1 min 4Temps de lecture approximatif

Un soldat irakien, qui avait mis en ligne sur Facebook une vidéo le montrant en train de décapiter le cadavre d'un combattant ennemi, a été condamné jeudi pour crime de guerre par un tribunal finlandais à 18 mois de prison avec sursis.

Caporal dans l'armée irakienne entre 2003 et 2015, Ahmed Jabbar Hasan, 41 ans, a été reconnu coupable de profanation de la dignité d'un cadavre, ce qui constitue un crime de guerre en droit international.

Il était accusé de s'être fait filmer en train de décapiter le cadavre d'un combattant du groupe Etat islamique (EI) et d'avoir brandi sa tête devant la caméra lors d'une opération menée contre les jihadistes près de la ville irakienne de Karma en mars 2015.

La vidéo avait été mise en ligne sur sa page Facebook ainsi qu'une autre le montrant en train de poser devant des cadavres en train de brûler.

Il a reconnu les faits tout en niant qu'il s'agisse d'un crime de guerre.

Selon le jugement écrit du tribunal d'Helsinki, il a expliqué que le combattant de l'EI "était un terroriste accusé de crimes bien plus graves" et que lui-même "n'avait causé de souffrances ou de blessures à personne".

Les faits s'étaient produits peu après que quatre collègues d'Ahmed Jabbar Hasan eurent été capturés et exécutés par l'EI, observe le tribunal dans son jugement, qui ne précise pas les conditions dans lesquelles ce caporal irakien est arrivé en Finlande.

En 2016, deux autres migrants irakiens avaient été condamnés en Finlande à des peines avec sursis après être apparus sur les réseaux sociaux en train de décapiter des cadavres de combattants ennemis.

Commenter 0
Partager
Abonnez-vous à la newsletter