Sans information, pas de réconciliation

Jean-François Ricard sera bien le premier procureur national antiterroriste

0 min 45Temps de lecture approximatif

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a rendu un avis positif à la candidature de Jean-François Ricard au poste de procureur national antiterroriste, nouvellement créé, a annoncé mardi le ministère de la Justice.

"Avis favorable du Conseil supérieur de la magistrature pour Jean-François Ricard à la tête du Parquet National Anti-Terroriste", a tweeté le porte-parole du ministère, Youssef Badr. "Il sera donc le premier PNAT de l'histoire, accompagné de 26 magistrats".

M. Ricard, conseiller à la Cour de cassation, a été proposé début mai par la ministre de la Justice Nicole Belloubet au CSM, dont l'avis n'était pas contraignant.

Ce parquet a été créé par la récente réforme de la justice dans le but affiché de mieux répondre à la menace dans un pays meurtri par des vagues d'attentats jihadistes depuis 2015.

Le PNAT, qui sera chargé de l'antiterrorisme et des crimes contre l'humanité, devrait être mis en place le 1er juillet.

Jean-François Ricard, qui a été l'un des promoteurs de ce nouveau parquet, a été juge antiterroriste à Paris de 1995 à 2007. Il a notamment été en charge de l'enquête sur l'attentat à la station du RER Saint-Michel en juillet 1995, revendiqué par le GIA algérien.

Partager
Abonnez-vous à la newsletter