Sans information, pas de réconciliation

Venezuela: nouvel appel de la Colombie à une enquête sur les "crimes de la dictature"

1 min 3Temps de lecture approximatif

Le président colombien Ivan Duque a demandé lundi à la Cour inter-américaine des droits humains d'intercéder pour qu'une enquête internationale soit menée sur ce qu'il a appelé les "crimes de la dictature" de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro.

M. Duque a adressé sa demande aux magistrats de la Cour à l'ouverture de la période de sessions extraordinaires de cette instance à Barranquilla (nord de la Colombie), prévue jusqu'au 6 septembre.

"L'appel respectueux vise à ce que les informations connues (...) servent aussi à ce que la Cour inter-américaine des droits humains puisse transmettre sa préoccupation à la Cour pénale internationale et demander qu'une investigation formelle soit menée pour que ne se produisent plus de crimes quotidiennement au Venezuela", a déclaré le président colombien.

M. Duque, qui avec les Etats-Unis mène la pression diplomatique visant à expulser le président vénézuélien Nicolas Maduro du pouvoir, soutient le principal opposant de ce dernier, Juan Guaido. Il a déjà alerté la Cour pénale internationale (CPI) sur ce dossier et dénoncé la "dictature la plus abominable" de la région.

En septembre 2018, M. Duque et les dirigeants d'Argentine, du Canada, du Chili, du Paraguay et du Pérou avaient envoyé un courrier à la procureure de la CPI, demandant une enquête sur le président vénézuélien et ses collaborateurs pour "crimes contre l'humanité".

La puissance pétrolière est confrontée à la pire crise économico-politique de son histoire, marquée par la récession, l'hyperinflation et les pénuries qui ont provoqué un exode massif vers les pays de la région, et en particulier vers la Colombie voisine.

Partager
Abonnez-vous à la newsletter