Sans information, pas de réconciliation

23.03.10 - TPIR/ITALIE - L'ABBE HORMISDAS NSENGIMANA ACCUEILLI EN ITALIE

Arusha, 23 mars 2010 (FH) - L'abbé Hormisdas Nsengimana, acquitté par Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en novembre 2009, a été accueilli mardi matin en Italie, où il va exercer ses activités pastorales, a-t-on appris auprès du TPIR.

  

1 min 32Temps de lecture approximatif

« A la suite de fructueuses tractations diplomatiques entre le TPIR et l'ambassade d'Italie en Tanzanie, le Père Hormisdas Nsengimana a été autorisé à se rendre en Italie où il est arrivé ce matin en compagnie de son avocat (français), Emmanuel Altit », a indiqué à l'agence Hirondelle le porte-parole du tribunal, Roland Amoussouga.

Hormisdas Nsengimana était, pendant le génocide 1994, directeur du Collège Christ-Roi de Nyanza (sud), une des écoles secondaires les plus anciennes et les plus prestigieuses du Rwanda.

« Le Père Hormisdas Nsengimana devrait participer aux activités pastorales des prêtres d'une paroisse du nord de l'Italie », a ajouté M.Amoussouga.

L'abbé, qui était poursuivi pour génocide, assassinats et extermination, a été acquitté le 17 novembre 2009.

L'homme d'église était accusé d'avoir supervisé les tueries de Tutsis dans son propre collège et dans les environs. L'accusation soutenait en particulier qu'il avait été impliqué dans le meurtre de plusieurs femmes et de prêtres tutsis.

La chambre de première instance a conclu à l'unanimité que les moyens de preuve présentés par l'accusation n'étaient pas suffisamment crédibles pour prouver au-delà de tout doute raisonnable la culpabilité de l'abbé. Le procureur n'a pas jugé utile de faire appel.

L'abbé Nsengimana laisse au TPIR trois autres acquittés en attente de pays d'accueil : l'ex-ministre des Transports André Ntagerura, le général Gratien Kabiligi et Protais Zigiranyirazo, beau-frère de l'ex-président Juvénal Habyarimana, dont l'assassinat avait servi de détonateur au génocide.

Deux acquittés du TPIR, les anciens maires Ignace Bagilishema et Jean Mpambara, ont été accueillis par la France; l'ex-préfet Emmanuel Bagambiki vit en Belgique tandis que l'ex-ministre de l'Enseignement, André Rwamakuba, a rejoint sa famille en Suisse.

ER/GF

© Agence Hirondelle

Partager
Abonnez-vous à la newsletter