Sans information, pas de réconciliation

09.01.08 - RWANDA/FRANCE - ARRESTATION EN FRANCE D’UN ANCIEN OFFICIER RWANDAIS RECHERCHE PAR KIGALI

Arusha, 9 janvier 2008 (FH) - Un ancien officier des Forces armées rwandaises, le lieutenant-colonel Marcel Bivugabagabo, 53 ans a été arrêté mardi à Toulouse (sud de la France) à la demande des autorités rwandaises. Bivugabagabo, qui avait été commandant du secteur opérationnel de Ruhengeri (nord du Rwanda) pendant la guerre d'avril à juillet 1994 était recherché pour sa participation au génocide de 1994.

1 minTemps de lecture approximatif

Le mandat d’arrêt a été transmis aux autorités judiciaires françaises par Interpol. Biguvagabo, en France depuis plusieurs années, travaillait à Toulouse pour une société de sécurité, a précisé l’agence de presse Reuters qui a donné la première cette information. A Paris, cette arrestation à été confirmée à l’Agence France Presse par le responsable d’une association de rescapés. L’agence Reuters, citant le procureur de la République adjoint de Toulouse, M. Richard Bometon, affirme que son dossier est entre les mains de la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Toulouse qui statuera sur son éventuelle extradition. Outre deux responsables présumés du génocide, Wenceslas Munyeshyaka et Laurent Bucyibaruta, dont le Tribunal pénal international s’est déssaisi au profit de la France, la justice française détient un autre rwandais accusé de génocide dont le TPIR a demandé l’extradition, Dominique Ntawukuriryayo, un ancien sous préfet. Un autre Rwandais naturalisé francais, Isaac Kamali, est également emprisonné en région parisienne.Il avait été arrêté en France sur la base d'un mandat d'arrêt rwandais après avoir été refoulé des Etats-Unis. PB/ER/GF

Partager
Abonnez-vous à la newsletter