Sans information, pas de réconciliation

Burundi

L’ONU lance une commission d’enquête, le Burundi accuse la Belgique et la France
Le président « Pierre Nkurunziza, ses soutiens et toutes les personnes qui ont choisi la voie de la violence doivent savoir que leurs crimes ne resteront pas impunis ». C’est ainsi que Dimitris Christopoulos, nouveau président de la FIDH, interprète la résolution A/HRC/33/L.31 du Conseil des droits de l’homme de l’ONU créant une commission d’enquête internationale sur les crimes graves commis au Burundi depuis l’année dernière. Dans sa réaction, le gouvernement burundais accuse la Belgique…
par Ephrem Rugiririza, JusticeInfo.Net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter