Sans information, pas de réconciliation

R.D. Congo

Pour la CPI, "se rappeler des victimes est une façon de s’affirmer", explique "Open Society"
La Cour pénale internationale (CPI) doit décider, le 24 mars, quelles réparations allouer aux victimes de Germain Katanga. L’ancien milicien congolais a été reconnu coupable de crimes contre l’humanité en 2014, et condamné à 12 ans de prison. A ce jour, la Cour n’a rendu qu’une seule décision, partielle, de réparations en faveur des victimes de Thomas Lubanga. Conseillère juridique de l’Open Society à La Haye, Mariana Pena explique pour JusticeInfo.net quelle est lanplace des…
par Stéphanie Maupas, La Haye (de notre correspondante)
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter