Sans information, pas de réconciliation

Mali

Mausolées de Tombouctou, le préjudice moral causé par le djihadiste Al-Mahdi est "irréparable"
Une chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) rendra jeudi son ordonnance de réparation dans le dossier de l’ancien djihadiste Ahmed Al Faqi Al Mahdi, condamné à neuf ans de prison pour destruction de mausolées de Tombouctou, au Mali. Pour la communauté de cette ville sainte musulmane, le dommage moral subi est « irréparable ». La décision que les juges Raul Pangalangan, Antoine Kesia-Mbe Mindua et Bertram Schmitt vont rendre jeudi 17…
par Issa Fakaba Sissoko, Studio Tamani et JusticeInfo.net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter