Rép. Centrafricaine

Centrafrique : la Cour constitutionnelle dit non aux suspects de crimes de guerre
La Cour constitutionnelle de la République centrafricaine a douché les espoirs de l’ancien président François Bozizé et d’une douzaine d’autres membres de groupes armés. Leurs candidatures aux élections du 27 décembre sont invalidées. Bozizé, président de 2003 à 2013, est rattrapé par les allégations de crimes de guerre qui pèsent contre lui.
Par Ephrem Rugiririza, JusticeInfo.net
Lire la suite