Sans information, pas de réconciliation

Rép. Centrafricaine

Ils se disent tous prêts à sauver la Centrafrique
La fièvre électorale bat son plein en République centrafricaine pour la présidentielle prévue le 18 octobre prochain. Les candidats se bousculent même si certaines voix demandent un report en vue d'une meilleure préparation du scrutin. Fils d'anciens présidents, anciens chefs du gouvernement ou individus sortis de nulle part, ils sont déjà plus d'une vingtaine à avoir été investis par leurs formations politiques ou à avoir annoncé leur décision de se présenter comme candidats indépendants. Tous…
par Ephrem Rugiririza, JusticeInfo.Net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter