Sans information, pas de réconciliation

Tunisie

Tunisie : ne pas condamner les tortionnaires renforce l'impunité, selon l'OMCT
La révolution a ouvert des portes d’espoirs pour les milliers de victimes des exactions policières. Or, la montée du terrorisme et la faible culture des droits de l’homme entrainent la persistance de la pratique de la torture dans les postes de police et de la garde nationale six ans après le 14 janvier 2011. Isaac, jeune membre d’un parti d’opposition ayant activement participé aux évènements révolutionnaires, habite à Sidi Bouzid. Il est arrêté le 10…
par Olfa Belhassine, Tunis(de notre correspondante)
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter