Sans information, pas de réconciliation

Tunisie

Tunisie : un festival de cinéma va en prison
Pour la seconde année consécutive, les Journées cinématographiques de Carthage se déplacent dans plusieurs lieux de détention. L’impact de cette initiative, inédite en Tunisie, est jugé positif, de la part des cadres de l’administration pénitentiaire et des représentants de la société civile. Notre reportage. C’est une prison d’apparence presque parfaite. Proprette, bien éclairée, fraichement peinte, ses gardiens, avenants, courtois, le sourire aux lèvres, ouvrent devant nous une poupée russe de portes blindées. Et toujours, dès…
par Olfa Belhassine, Tunis ( de notre correspondante)
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter