Sans information, pas de réconciliation

Tribunaux nationaux

Le Kenya en guerre contre "le discours de la haine"
Dans ce qui a été salué comme un pas dans le combat contre le discours de la haine, la police kényane a arrêté en début de semaine huit parlementaires soupçonnés d'avoir prononcé des paroles pouvant inciter aux violences inter-ethniques. Les huit parlementaires, qui clament leur innocence, ont été libérés sous caution vendredi après avoir été inculpés pour propos haineux et incitation à la violence. Leurs procès devraient se dérouler du 7 au 11 juillet. Les…
par Aileen Kimutai, Correspondance de Nairobi, JusticeInfo.Net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter