La protection de vos données personnelles est importante pour nous. JusticeInfo.Net, site produit par la Fondation Hirondelle, est soumis à la loi suisse sur la protection des données (LPD) et s’engage à se conformer au règlement général de l’Union européenne sur la protection des données (RGPD). Le but de la présente politique est de vous expliquer ce que nous faisons des données personnelles que vous pourriez nous confier.

Vous n’avez pas à soumettre de données personnelles afin d’accéder et d’utiliser ce site internet (www.justiceinfo.net). Vous avez toutefois la possibilité de nous soumettre des données personnelles (telles que définies ci-dessous) en remplissant le formulaire de contact ou celui pour l’inscription à notre newsletter, que vous trouvez sur notre site internet. Les seules données personnelles que vous pouvez nous soumettre sont : votre nom, adresse email et, si vous le choisissez, l’organisation pour laquelle vous travaillez (ci-après « données personnelles »).

Ces données personnelles sont collectées pour permettre à Justice Info de vous envoyer notre newsletter ou de répondre à vos messages.

Au moment de remplir notre formulaire pour l’inscription à notre newsletter, nous requérons votre consentement express afin de permettre la récolte et le traitement de vos données personnelles. En y consentant, vous autorisez JusticeInfo.net à partager vos données personnelles avec les fournisseurs de services qui nous permettent de traiter, stocker vos données et de vous envoyer notre newsletter. Nous attirons votre attention sur le fait que ces fournisseurs de services peuvent être basés dans des pays dont les cadres règlementaires ne correspondent pas nécessairement à la LPD et au RGPD. Toutefois, nos fournisseurs de services sont tenus contractuellement de maintenir la confidentialité des données personnelles que vous nous fournissez, et à les traiter uniquement à la demande de Justice Info, conformément à nos instructions et à notre politique de protection des données personnelles.

Les données personnelles que vous nous soumettez ne sont stockées que dans la mesure où elles sont utiles aux buts pour lesquelles elles ont été collectées ou tel qu’exigé par la loi.

Vous pouvez avoir accès à toutes vos données personnelles collectées par JusticeInfo.net, nous demander de les modifier ou de les supprimer en tout temps en nous envoyant un email à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Vous pouvez vous désinscrire pour ne plus recevoir nos lettres d’informations et autres nouvelles en cliquant sur le lien « désinscription » au bas de chaque newsletter que vous recevez de Justice Info.

Afin d’optimiser votre expérience sur notre site internet, des cookies sont utilisés. Ce sont de petits fichiers qui sont sauvegardés sur vos navigateurs internet et qui enregistrent et échangent des configurations et données de votre navigateur internet avec celui du site internet de Justice Info. Les cookies ne sont en aucune façon utilisés pour stocker vos données personnelles. Vous pouvez refuser l’utilisation de cookies dans les paramétrages de vos navigateurs internet. Votre attention est attirée sur le fait qu’en déactivant les cookies, vous ne pourrez pas avoir accès à l’ensemble des fonctions de notre site internet.

Notre politique de protection des données personnelles pourrait être appelée à évoluer, notamment en raison de l’évolution du cadre réglementaire sur la protection des données. Nous vous invitons dès lors à contrôler régulièrement notre politique de protection des données personnelles pour vous assurer que vous avez lu la version à jour. Dernière mise à jour : 18 juin 2018.

Pour toute question concernant notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez contacter Justice Info à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Comments

Aussi sur Justice Info

Ouganda
Dominic Ongwen, tête d’affiche problématique de...
20.09.18
Par notre correspondante à La Haye, Janet Anderson

 La défense de Dominic Ongwen a commencé à plaider devant la Cour pénale internationale le 18 septembre. Des cinq dirigeants de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), groupe rebelle armé en Ouganda, inculpés par la CPI, seul Ongwen est dans le box. Il a pourtant une histoire unique, celle d’un enfant enrôlé de force, aujourd’hui jugé comme criminel de guerre. En trente ans d’insurrection, l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) a acquis une effroyable réputation. Notamment connu pour enlever des enfants et les forcer à servir en tant que soldats, porteurs ou esclaves sexuels – pratique qui, au début des années 2000, a contraint des milliers de jeunes dans le nord de l’Ouganda à...

Lire la suite
International
La CPI a de quoi se réjouir de l’assaut américain
18.09.18
Thierry Cruvellier, pour The New York Times

Le rédacteur en chef de Justice Info, Thierry Cruvellier, décrypte dans la page Opinion du New York Times daté d’hier le sens de la nouvelle attaque, lundi dernier, du conseiller à la sécurité nationale américain John Bolton contre la Cour pénale internationale (CPI). Quels sont calculs de l’administration Trump ? Quels sont les risques pour la CPI ? En mal de soutien depuis des années, la juridiction pénale universelle pourrait trouver paradoxalement de nouveaux appuis dans ce nouveau contexte. LIRE L'ARTICLE (en anglais) sur le site du New York Times : "Why the I.C.C. Should Rejoice When America Attacks It"

Lire la suite
Tunisie
Le silence persistant des accusés tunisiens
19.09.18
Par notre correspondante à Tunis, Olfa Belhassine

Les procès devant les chambres pénales spécialisées reprennent le 21 septembre en Tunisie. Dans un rapport d’observation des neuf procès qui se sont déjà tenus, Avocats sans frontières souligne l’absence des suspects et l’isolement des juges. Tandis que, par ailleurs, un mouvement de mutation des magistrats menace le déroulement des procès à venir. Le 29 mai dernier, le procès de Kamel Matmati s’ouvre en Tunisie devant les chambres pénales spécialisées, chargées d’instruire les affaires qui leur sont communiquées par l’Instance vérité et dignité (IVD). Ce premier procès traite de la disparition forcée et de la mort sous la torture de ce militant islamiste, décédé en octobre 1991 d’une...

Lire la suite