Mémoire

Il y a d’une part les victimes qui luttent pour que les crimes qu’eux-même ou leurs proches ont subi ne tombent pas dans l’oubli. Il y a, plus froidement, les archives colossales des différents mécanismes de justice qu’il faut classer et protéger. Il y a encore les symboles et monuments que certains cherchent à déboulonner à tout prix pour ne plus entacher le passé. La guerre pour la mémoire est ouverte.