Justice Info est le site d’information de référence sur la justice internationale

C’est quoi ?   équipe   ADN   local/global   Financements   Charte éditoriale   Justice transitionnelle

Justice Info, c’est quoi ?

Justice Info est un site d’information indépendant qui couvre l’actualité des initiatives de justice dans les pays confrontés à de graves violences, en français et en anglais. C’est un média de la Fondation Hirondelle, basée à Lausanne, en Suisse, financé par ses lecteurs et par des donateurs public et privés.

Un terme encore méconnu du grand public définit notre champ de couverture éditoriale : « Justice transitionnelle ».

Cela signifie que Justice Info couvre les procès pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité ou génocide, les commissions vérité, les programmes de réparation, la préservation et la construction de la mémoire, les initiatives de réconciliation, la compétence universelle, etc.

Le regard de Justice Info sur cette actualité est à la fois ancré dans le terrain, passionné et expert. Il plonge dans l’inventivité des sociétés humaines confrontées à des violences de masse. Il se porte vers de nouveaux horizons comme la justice climatique et environnementale, ou la responsabilité des entreprises. Justice Info est un média ouvert, accessible et innovant. Il se veut le point de rendez-vous des communautés humaines en quête de justice, et celui des débats les plus animés.

CONTRIBUEZ

A une information indépendante sur la justice internationale

faites un don

Ils font Justice Info

L’ADN de Justice Info

Justice Info voit le jour en Suisse, à Lausanne, au printemps 2015, sous l’impulsion de Pierre Hazan, journaliste et expert en justice de transition.

« Ce qui se joue est essentiel : le traitement des violences survenues dans le passé définit les valeurs du présent et les choix de société qui engagent l’avenir », explique Pierre Hazan à la création de Justice Info.

Média 100% numérique et indépendant, sans publicités, il est créé et soutenu par la Fondation Hirondelle, une organisation suisse à but non lucratif, fondée en 1995 au lendemain du génocide au Rwanda, pour fournir une information fiable et utile à des populations confrontées à de graves crises.

En août 2018, une nouvelle équipe est mise en place pour donner un second souffle à JusticeInfo.net. Thierry Cruvellier reprend la rédaction-en-chef et Sylvain Olivri le développement du site.

« Nous sommes convaincus que rien n’est trop complexe ou technique pour être expliqué et partagé, que les histoires que nous couvrons ont une portée universelle, qu’une information rigoureuse et indépendante est le garant d’une justice digne et équitable, et que ce qui se passe à Bunia, dans l’Est de la République démocratique du Congo peut avoir un écho avec ce qu’ont vécu ou devront affronter d’autres peuples, en Europe, au Proche-Orient, en Asie, en Amérique ou en Océanie », explique Thierry Cruvellier.

L’équipe s’étoffe de nombreux correspondants, réguliers ou ponctuels, à travers le monde.

De Banjul à Bogota, de La Haye à Tunis, nos correspondants locaux et spécialistes s’attachent à raconter et éclairer, dans un langage clair et un esprit indépendant, des histoires de justice, de femmes et d’hommes faisant face à de graves violences et cherchant à les dépasser.

La justice doit être vue pour être rendue

A l’occasion de l’anniversaire de Justice Info, qui fête ses 5 ans le 12 juin 2020, nous avons réalisé une vidéo de 5 minutes… Rencontrez, sur le terrain, ceux qui racontent nos histoires de justice aux quatre coins du monde. Du Cambodge à la Colombie en passant par la Tunisie et la Gambie, nos journalistes témoignent de leur travail au quotidien pour montrer la justice telle qu’elle est dans des pays confrontés à des violences de masse.

Du local au global (et vice versa)

Une partie importante de notre audience est constituée des populations les plus concernées par les crimes internationaux. Indépendance et professionnalisme sont des exigences d’autant plus grandes qu’ils doivent servir des sociétés où l’information est souvent rare et orientée. Nous voulons offrir à ces lecteurs en particulier, un forum d’idées et de réflexions novatrices, hardies, voire dérangeantes.

Les contenus de Justice Info s’adressent aussi aux experts et acteurs de la justice transitionnelle, avocats, magistrats, chercheurs, universitaires, organisations de la société civile, humanitaires, journalistes, qui sont autant de relais de l’information dans leurs sphères d’influence et d’action.

Notre démarche est d’informer chacune de ces audiences de ce à quoi l’autre n’a pas accès, de les inviter à s’intéresser et se nourrir des réalités et des problématiques de l’autre, et pourquoi pas de les amener à se rencontrer sur nos réseaux sociaux.

Un Gambien lisant nos chroniques sur la spectaculaire commission vérité qui se déroule dans son pays et qui passionne la nation entière, peut aussi être curieux du travail de la commission vérité tunisienne qui l’a précédée. Un chercheur à l’université de Leiden, aux Pays-Bas, peut se nourrir de la lecture du reportage et des analyses de notre correspondant colombien ou congolais.

Sans information, pas de réconciliation

Nos financements

Projet de la Fondation Hirondelle, organisation suisse à but non lucratif, Justice Info fonctionne sans actionnaires, sans publicité et en accès libre.

Ses financements proviennent essentiellement de donateurs institutionnels et de fondations privées, dont les soutiens sont consultables dans les rapports annuels de la Fondation Hirondelle (lire page 18). Ainsi, en 2019, Justice Info était financé par l’État de Genève, la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) du gouvernement suisse, la Fondation Nicolas Puech, la Fondation Robert Bosch et par DCAF – Geneva Centre for Security Sector Governance. Le rapport annuel 2020 rendra compte de l’évolution des financements dans le courant de l’année.

La diversification des sources de financement de Justice Info étant le principal garant de son indépendance, les dons de particuliers ont une valeur essentielle. Ils sont proposés aux lecteurs via la fonctionnalité « DonorBox » proposée dans la rubrique « Nous soutenir » du site JusticeInfo.net.

Les comptes annuels de la Fondation Hirondelle (dont ceux de Justice Info) sont audités annuellement dans un rapport statutaire, réalisé par un cabinet conventionné, et disponibles ici.

Charte éditoriale

Dans ses principes fondateurs, ses valeurs et son fonctionnement, Justice Info s’inscrit dans la Charte de la Fondation Hirondelle.

La Fondation Hirondelle, dont Justice Info est l’unique média en « pure player », crée ou soutient des médias indépendants dans des zones de crise. Elle postule l’indépendance à l’égard des pouvoirs politiques et économiques. Elle défend une information non partisane. Nul, hormis les personnes désignées par la Fondation, ne peut exiger ou interdire la diffusion d’un contenu par un média de la Fondation Hirondelle.

Justice Info accueille, entre autres, des tribunes (ou « article d’opinions » ou encore « Op-ed ») de contributeurs extérieurs, mettant en lumière des idées diverses, dans le respect de tous. Les propos tenus ne reflètent pas nécessairement la position de la Fondation Hirondelle ni de JusticeInfo.net. Ils doivent simplement ne pas être contraires dans leur expression aux valeurs et aux codes et à la Charte de la Fondation Hirondelle, à l’éthique journalistique, ni à la loi suisse.

Les quatre principes cardinaux de la Fondation Hirondelle

La Fondation Hirondelle (FH) exige d’elle-même professionnalisme et excellence dans son domaine d’activité. Des objectifs éditoriaux bien définis doivent pouvoir être évalués qualitativement grâce à une gestion rigoureuse, gage de qualité et de succès des médias de la FH.

La Fondation Hirondelle entend répondre à des besoins concrets en matière d’information, en obéissant à quatre valeurs cardinales.

1L’INDÉPENDANCE à l’égard des pouvoirs politiques et économiques notamment est garante de l’impartialité d’un média pour construire et assurer une crédibilité auprès des populations bénéficiaires. Justice Info produit un contenu journalistique respectueux des lois, des règles éthiques et déontologiques de la profession. Nul ne peut exiger la diffusion d’un contenu dans un média de la FH, hormis les responsables désignés par la Fondation.

2L’HONNÊTETÉ est garante de l’indépendance. Les journalistes de la FH sont issus de milieux culturels, confessionnels, nationaux très variés, parfois en conflits les uns avec les autres. Chacun est façonné par sa vie, sa mémoire, ses traumatismes, ses désirs, ses rêves, son appartenance, ses préjugés etc. L’objectivité absolue souvent exigée du journaliste est une utopie. La Fondation Hirondelle défend une valeur à portée humaine : l’honnêteté. Un journaliste doit rechercher les faits, s’y tenir et en rendre compte honnêtement, en luttant contre ses préjugés. Plus généralement, l’honnêteté est aussi une valeur fondamentale de la FH dans ses relations avec des tiers, donateurs et partenaires.

3L’UNIVERSALITÉ dans le respect des différences. L’action de la FH se fonde sur la conviction de l’existence de valeurs universelles, telles que définies par la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Par son action dans des pays ou régions traversés par des crises et des actes violents, la FH défend le principe de la dignité due à chacun comme l’un des biens les plus précieux. Le respect de la dignité implique celui des différences et des particularismes propres à chacun et à chacune.

4L’ESPRIT D’OUVERTURE. L’ouverture sur le monde est constitutive de l’ADN de la Fondation Hirondelle. Justice Info s’inscrit dans la ligne des Recommandations sur les médias établies par la Table ronde de l’UNESCO (4-5 mai 2000, Genève).

Justice transitionnelle

Dans les pays en transition (lorsque les sociétés sortent d’un conflit armé, d’une guerre civile ou d’un régime autoritaire), la justice transitionnelle comprend un ensemble de mesures judiciaires et non judiciaires pour confronter, comprendre et réparer les lourds héritages en matière de violations des droits humains. Le champ de cette justice s’étend à des pays stables confrontés à d’autres formes de violences contemporaines, commises en temps de paix, ou à des crimes anciens.

EN SAVOIR +