Sans information, pas de réconciliation

Jordanie

El-Béchir : la Jordanie devait l’arrêter, redit la CPI
Les juges d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) confirment sans surprise, lundi 6 mai, que la Jordanie – membre de la Cour – devait arrêter Omar el-Béchir lors de sa venue pour un sommet de la Ligue arabe, en mars 2017. Le président du Soudan, récemment déchu, fait l’objet de deux mandats d’arrêt pour des crimes présumés commis au Darfour. Mais la Chambre d’appel ne va pas au bout de la logique des juges…
par Franck Petit, JusticeInfo.net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter