31.05.05 - TPIR/MUVUNYI - LE COLONEL MUVUNYI AURAIT ORDONNE DES ENLEVEMENTS DE TUTSIS A BUTARE

Arusha, 30 mai 2005 (FH) - Un témoin du parquet a affirmé lundi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) que l’ancien commandant de l’Ecole des sous officiers de Butare (sud du Rwanda), le colonel Tharcisse Muvunyi, avait fait enlever des Tutsis qui étaient détenus dans une station de police durant le génocide en 1994.

Le colonel Muvunyi répond de cinq chefs d’accusation de génocide et de crimes contre l’humanité portant sur des massacre de Tutsis à Butare entre avril et juillet 1994.

1 min 6Temps de lecture approximatif

Il lui est reproché d’avoir incité ses soldats à enlever des Tutsis et à les tuer. L’accusé plaide non coupable.

«Chaque fois que l’on venait enlever des gens, les gendarmes disaient que c’était Muvunyi qui avait donné cet ordre», a rapporté le témoin désigné par le nom de code «YAN» pour assurer sa sécurité, situant ces incidents à la mi-mai 1994.

Les victimes étaient «livrées» aux militaires par des gendarmes qui gardaient la station, a poursuivi le témoin, précisant qu’il faisait lui-même partie des prisonniers.

A la question de savoir pourquoi il avait été épargné, YAN a répondu que quelqu’un était intervenu «en ma faveur» auprès du colonel Muvunyi.

Avant d’être conduit à la station de police, le témoin aurait été détenu brièvement à l’ESO, selon sa déposition.

«Les militaires me piétinaient et me battaient avec les crosses de leurs fusils», a déclaré YAN, qui a offert, à l’instigation du procureur, de montrer aux juges des cicatrices. La chambre a estimé que cela n’était pas nécessaire.

YAN est le dixième témoin dans cette affaire qui a débuté le 28 février 2005.