11.10.10 - TPIR/ONU - LE TPIR CONFRONTE A L'EROSION DU PERSONNEL, SELON SON PRESIDENT

Arusha, 11 octobre 2010 (FH) - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), qui doit terminer ses procès en première instance l'année prochaine, est confronté à l'érosion de son personnel, selon son président, Dennis Byron.
0 min 51Temps de lecture approximatif

Le juge Byron a fait part de cette préoccupation vendredi, alors qu'il présentait un rapport à l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

« Dans tous nos efforts, nous sommes confrontés à un obstacle majeur : le problème des effectifs. Nous continuons à perdre beaucoup de membres de notre personnel, les meilleurs et les plus expérimentés », a-t-il indiqué.

Ils « rejoignent souvent d'autres institutions où leur sont offerts des contrats à plus long terme », a-t-il expliqué, précisant que 167 personnes avaient quitté le TPIR entre juillet 2009 et juin 2010.

Le juge Byron a rappelé que la présence d'un personnel compétent était « un élément indispensable au tribunal pour achever ses travaux ».

En dépit de ces difficultés, le TPIR espère, selon le juge, rendre ses jugements avant fin 2011 dans toutes les affaires en cours ou qui vont s'ouvrir.

ER/GF

© Agence Hirondelle