14.03.11 - TPIR/KAREMERA - REQUISITIONS ET PLAIDOIRIES EN AOUT DANS LE PROCES DES DIRIGEANTS DU MRND

Arusha, 14 mars 2011 (FH) - Le procureur et les avocats de la défense plaideront leurs conclusions finales à partir du 22 août dans le procès de deux dirigeants du MRND, poursuivis devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a-t-on appris lundi.
1 min 23Temps de lecture approximatif

Accusés de crimes de génocide et de crimes contre l'humanité, les anciens président et vice-président de l'ex-parti présidentiel, Matthieu Ngirumpatse et Edoouard Karemera clament leur innocence.

« Les parties entameront la présentation de leurs conclusions finales le 22 août et nous continuerons les jours suivants jusqu'à ce que nous ayons fini », a indiqué à l'agence Hirondelle, Don Webster qui conduit l'équipe de l'accusation dans le dossier.

Avant cette toute dernière passe d'armes, le procureur et les avocats de la défense auront déposé au plus tard le 2 juin leurs mémoires écrits, selon la même source.

Tous deux juristes, anciens avocats et anciens ministres sous le régime de l'ex-président Juvénal Habyarimana, Ngirumpatse et Karemera sont en procès depuis le 19 septembre 2005.

Le procureur allègue, entre autres, qu'ils se sont entendus avec d'autres hautes personnalités civiles et militaires en vue de commettre le génocide des Tutsis d'avril à juillet 1994. Ils répondent également de divers crimes commis en 1994 par des membres de leur parti, les jeunes en particulier.

Sans nier que des partisans du MRND se soient rendus coupables d'exactions contre les Tutsis en 1994, les deux accusés rétorquent qu'il n'existait pas de lien de subordination entre eux et les auteurs matériels de ces crimes.

La chambre espère rendre son jugement dans le courant du deuxième semestre de l'année.

Les deux hommes comparaissaient avec l'ancien secrétaire général du parti, Joseph Nzirorera, décédé d'une mort naturelle en juillet 2010 alors qu'il présentait encore sa défense.

FK/ER/GF

© Agence Hirondelle