26.02.2004 - TPIR/MILITAIRES I - PROCES AJOURNE AU 29 MARS

Arusha, le 26 février 2004 (FH)-Le procès de quatre hauts gradés des ex-Forces armées rwandaises (FAR) a été reporté au 29 mars prochain, jeudi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), rapporte l'agence Hirondelle.

La session qui s'achève avait débuté le 19 janvier dernier avec la comparution de deux témoins considérés comme "privilégiés" : l'ancien commandant de la Mission des Nations Unies pour l'assistance au Rwanda (MINUAR), le général canadien à la retraite, Roméo Dallaire, ainsi que son compatriote et ex-aide de camp, le major Brent Beardsley.

1 min 19Temps de lecture approximatif

Le procureur en est à son quarante-huitième témoin. Il devrait clôturer au mois de juin. Le nombre de témoins à charge restants n'est toutefois pas connu. Ceci provoque régulièrement les protestations des avocats. Ces derniers contestent par ailleurs "des éléments de preuve nouveaux" introduits au dossier par le biais de certains témoins. Ils estiment qu'une telle situation est préjudiciable aux droits des accusés.

Le procès concerne l'ancien directeur de cabinet au ministère de la défense, le colonel Théoneste Bagosora, présenté par le parquet comme "le cerveau" du génocide qui a fait un un million de morts, selon Kigali.

Bagosora est co-accusé avec l'ancien responsable des opérations militaires à l'Etat major de l'armée, le général de brigade Gratien Kabiligi, l'ancien commandant de la région militaire de Gisenyi (ouest du Rwanda), le lieutenant-colonel Anatole Nsengiyumva, ainsi que l'ancien commandant du bataillon para-commando de Kanombe (Kigali), le major Aloys Ntabakuze.

Ils sont notamment accusés D'entente en vue de commettre le génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre. Tous plaident non coupable.

Commencé le 2 avril 2002, ce procès dit " Militaires I " est l'une des plus importantes affaires dont le TPIR est saisi.

Il se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidée par le juge norvégien Erik Mose, assisté des juges russe Serguei Egorov, et fidjien Jai Ram Reddy.

GA/GF/FH (Ml''0226A)