L’ex-directeur du FBI James Comey entendu au Sénat américain le 30 septembre

1 min 2Temps de lecture approximatif

L’ancien directeur du FBI James Comey témoignera le 30 septembre devant une commission du Sénat américain, à l’invitation des républicains qui accusent des agents d’avoir voulu nuire à la candidature de Donald Trump en lançant une enquête sur les ingérences russes en 2016.

« Le jour de vérité arrive », a écrit le chef républicain de la commission judiciaire Lindsey Graham, un grand allié du président américain.

James Comey a accepté de venir témoigner le 30 septembre « sans assignation », a précisé le sénateur. « Il sera traité avec respect mais nous lui poserons des questions difficiles ».

Donald Trump avait limogé le chef du FBI James Comey en mai 2017, pendant qu’il enquêtait sur les ingérences étrangères dans l’élection de 2016 suspectées d’avoir contribué à la victoire surprise du milliardaire républicain.

Ce limogeage avait provoqué l’ouverture de la vaste enquête russe du procureur Robert Mueller. Après presque deux ans d’enquête, le rapport Mueller n’avait pas mis en évidence de collusion entre l’équipe de campagne de Trump et le pouvoir russe.

Il avait, en revanche, montré que des proches de Donald Trump avaient eu de nombreux contacts avec des intermédiaires russes et que la Russie était intervenue dans la campagne présidentielle avec l’intention de favoriser le candidat républicain.

Plus de 30 personnes ont été inculpées pour des faits liés à l’enquête.

Robert Mueller a lui refusé de venir témoigner, a indiqué Lindsey Graham, en soulignant qu’il voulait notamment l’interroger sur des articles affirmant que lui et des membres de son équipe « avaient effacé des informations de leurs appareils » électroniques.

Nous soutenir
CONTRIBUEZ A UNE INFORMATION INDÉPENDANTE SUR LA JUSTICE INTERNATIONALE
Partout dans le monde, accéder à la justice et l’information est vital pour permettre à des sociétés de se reconstruire après des périodes de violence. C’est pourquoi il nous tient à coeur de proposer un média gratuit, aux méthodes journalistiques rigoureuses, accessible à tous, au Nord comme au Sud. Justice Info fonctionne sur des contributions. Pour donner à nos journalistes les moyens de vous informer en toute indépendance, chaque contribution compte. Régulière c’est mieux, exceptionnelle c’est bien aussi.
FAITES UN DON