DES MAGISTRATS RWANDAIS VISITERONT PROCHAINEMENT LE TPIR

Arusha,14 août 2000 (FH) - Des magistrats rwandais devraient effectuer prochainement "une visite de travail" au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a-t-on appris lundi à Arusha.

Le représentant du Rwanda auprès du TPIR, Martin Ngoga, a indiqué à l'agence Hirondelle que cette visite est programmée le 17 septembre prochain.

2 min 3Temps de lecture approximatif

La délégation comprendra vingt magistrats exerçant dans les cours et tribunaux ainsi que dans les parquets, a précisé le diplomate rwandais.

Martin Ngoga a expliqué que cette visite s'insère dans un programme commun au gouvernement rwandais et au Tribunal d'Arusha, visant à rapprocher davantage les Rwandais des activités de cette juridiction et à développer les relations bilatérales.

Les magistrats rwandais devraient suivre les procès qui seront en cours au TPIR et procéder à des échanges de vues avec les différents responsables de sections. Les entretiens porteront notamment sur les procédures d'arrestation et de mise en accusation, l'organisation et la conduite des procès, la protection des témoins, les droits des accusés, la commission d'office d'avocats, le rôle du TPIR dans la réconciliation des Rwandais, l'assistance aux victimes.

Les échanges porteront également sur la perception du TPIR par les Rwandais, leurs attentes vis-à-vis de cette juridiction, la pratique judiciaire au Rwanda et autres objets. Martin Ngoga qualifie cette visite d'échange d'expériences de part et d'autre.

Le TPIR prévoit d'ouvrir deux procès collectifs au mois de septembre: celui des médias et celui en rapport avec les crimes de génocide commis en préfecture de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda).

Le procès des médias comprend l'ancien directeur de la Radio-télévision libre des milles collines, (RTLM), Ferdinand Nahimana, l'ancien directeur des affaires politiques au ministère des affaires étrangères et membre du comité d'initiative de la RTLM, Jean-Bosco Barayagwiza, et l'ex-directeur et rédacteur en chef de la revue Kangura, Hassan Ngeze.

Le procès de Cyangugu devrait quant à lui regrouper l'ancien ministre des transports et communications, André Ntagerura, l'ancien préfet de Cyangugu, Emmanuel Bagambiki et l'ancien commandant de la garnison militaire de Cyangugu, le lieutenant Samuel Imanishimwe.

Des sources au sein du TPIR indiquent par ailleurs que la présidente du TPIR, la juge sud-africaine Navanethem Pillay, prévoit une visite officielle au Rwanda vers la fin du mois d'août.

Les juges du TPIR avaient pour la première fois visité officiellement le Rwanda au mois de novembre 1999, pour une visite des lieux dans le cadre de l'affaire de l'ancien maire de Mabanza (préfecture Kibuye, ouest du Rwanda), Ignace Bagilishema, dont le procès est en voie d'être mis en délibéré. Le réquisitoire du parquet et la plaidoirie de la défense sont prévus du 21 au 25 août.

La visite de la juge Pillay et sa délégation au Rwanda ne se itue cependant pas ans le cadre d'un procès quelconque, ont indiqué les mêmes sources. Elle diffère en ce sens de celle effectuée dans Bagilishema, qui a concerné les sites des crimes allégués, soulignent les observateurs. "Mais tout le Rwanda est un site de massacres" note pour sa part Martin Ngoga.

AT/PHD/FH (RW%0814A)