24.09.07 - TPIR/NSHAMIHIGO - FIN DE L’AUDITION DES TEMOINS DANS LE PROCES D’UN EX-MAGISTRAT

Arusha, 24 septembre 2007 (FH) - Le dernier témoin dans le procès de Siméon Nshamihigo, un ancien magistrat accusé de génocide devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a comparu vendredi.
1 min 11Temps de lecture approximatif

Nshamihigo, 47 ans, était substitut du procureur à Cyangugu dans le sud-ouest du Rwanda en 1994. Il est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans sa localité. Il plaide non coupable.

Son procès a commencé le 25 septembre 2006. Le procureur a clôturé sa thèse le 29 janvier 2007 après avoir cité 24 témoins.

La défense avait entamé sa preuve le 25 avril. Elle a fait comparaître 36 témoins.

Nshamihigo est jugé devant la troisième chambre de première instance du TPIR présidée par le juge Dennis Byron (Saint-Kitts et Nevis), également président du TPIR.

La chambre comprend par ailleurs le juge burkinabé Gustave Kam et le juge tchèque Robert Fremr.

Les parties déposeront leurs mémoires le 3 décembre. Les juges décideront ultérieurement de la date du réquisitoire du procureur et des plaidoiries de la défense.

Nshamihigo est défendu par deux avocats canadiens, Me Denis Turcotte et Me Henri Benoît. L’équipe de la poursuite est, quant à elle, pilotée par le juriste ivoirien Alphonse Van.

Nshamihigo a été arrêté le 19 mai 2001 alors qu’il enquêtait pour la défense d’un accusé devant le TPIR, l’ancien commandant du camp militaire de Karambo à Cyangugu, le lieutenant Samuel Imanishimwe condamné à douze ans de prison.

AT/PB/GF
© Agence Hirondelle