Gambie: le président Barrow reçoit un rapport sur les crimes commis sous l’ère Jammeh

1 min 4Temps de lecture approximatif

Le président gambien Adama Barrow a reçu jeudi le très attendu rapport de la Commission « Vérité, réconciliation et réparations » (TRRC) sur les crimes commis sous le régime de l’ex-dictateur Yahya Jammeh, a constaté un correspondant de l’AFP.

Le rapport lui a été remis par le président de la TRRC, le Dr Lamin Sise, au cours d’une cérémonie publique organisée au palais présidentiel.

Initialement prévue en juillet, la remise du rapport avait déjà été reportée au 30 septembre, la TRCC l’expliquant par l’ampleur de la tâche. Elle intervient à quelques jours de l’élection présidentielle du 4 décembre.

La TRRC, créée en 2017, a entendu de janvier 2019 à mai 2021 près de 400 témoins, victimes mais aussi d’anciens « junglers » (« broussards »), les membres des escadrons de la mort du régime, venus raconter au cours d’auditions publiques parfois bouleversantes les multiples atrocités commises sous Yahya Jammeh.

Dans son rapport final, la Commission peut recommander des poursuites et proposer l’amnistie d’auteurs de violations des droits humains qui ont témoigné de leurs actes et exprimé des remords, sauf s’il s’agit de crimes contre l’humanité.

M. Barrow a fait savoir de longue date qu’il attendrait les recommandations de la TRRC pour éventuellement réclamer des poursuites contre son prédécesseur. Le gouvernement dispose d’un délai de six mois à compter de la remise du rapport pour publier un plan d’application de ces recommandations.

La TRRC avait qualifié dans un rapport intérimaire publié en avril 2020 les violations des droits humains sous Yahya Jammeh de « massives, effroyables et diverses », citant les tortures, exécutions extrajudiciaires, viols, disparitions forcées, arrestations et détentions arbitraires.