01.11.07 - TPIR/BIKINDI - SIMON BIKINDI « ECOEURE » PAR LES ACCUSATIONS DU PROCUREUR

  Arusha, 1er novembre 2007 (FH) - Au deuxième jour de sa déposition pour sa propre défense devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), le chanteur Simon Bikindi s’est dit « écoeuré » par les accusations selon lesquelles il aurait participé à des massacres pendant le génocide de 1994.  
1 min 40Temps de lecture approximatif

« Ces accusations sont des mensonges inventés de toutes pièces (..) Quand j’entends ces allégations, je suis écoeuré », a déclaré Bikindi. Le musicien, 53 ans, est accusé d’entente en vue de commettre le génocide, de génocide ou de complicité de génocide, d’incitation à commettre le génocide, d’assassinat et de persécution. L’acte d’accusation allègue notamment que « dans la seconde moitié de juin 1994, à une date inconnue, Simon Bikindi et une bande de (miliciens) Interahamwe arrivés à Gisenyi (nord) en provenance de (la capitale) Kigali ont lancé une attaque contre les Tutsis vivant dans la commune Nyamyumba ».   « Pendant cette période, je n’ai pas mis le pied dans cette commune », a protesté l’accusé.   L’artiste a par ailleurs réfuté les allégations selon lesquelles il aurait été membre de la milice Interahamwe ou une figure influente du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND), le parti du président Juvénal Habyarimana.   « Je n’étais qu’un simple membre de ce parti. (..) Je n’ai jamais été un Interahamwe ; je n’ai jamais porté la moindre étiquette pouvant démontrer que je suis un Interahamwe », a déclaré l’artiste.   Au premier jour de son témoignage mercredi, il avait défendu trois de ses chansons qui, selon l’acte d’acte d’accusation, « étaient une des composantes essentielles du plan du génocide ».   « Le message commun, c’est le message de la paix, j’invite les Rwandais à lutter pour la paix », a réagi l’accusé, ajoutant qu’il ne pouvait nourrir de sentiment anti-tutsi alors que sa deuxième épouse appartient à cette ethnie.   ER/PB   © Agence Hirondelle