Guterres appelle Kiev et Moscou à travailler ensemble avec l'ONU pour ouvrir des couloirs humanitaires

0 min 56Temps de lecture approximatif

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a appelé mardi l'Ukraine et la Russie à travailler en coordination avec l'ONU pour permettre l'ouverture de couloirs humanitaires en Ukraine, où Moscou mène une offensive militaire.

"J'ai proposé la création d'un groupe de contact réunissant la Russie, l'Ukraine et les Nations unies afin de rechercher les possibilités d'ouverture de couloirs humanitaires", a déclaré M. Guterres lors d'une conférence de presse à Moscou avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

"Nous avons besoin d'urgence" de tels couloirs d'évacuation de civils "réellement sûrs et efficaces", a-t-il ajouté.

Sergueï Lavrov, de son côté, a assuré que la Russie était prête à coopérer avec l'ONU afin de "soulager" les populations civiles.

"Notre but principal est de protéger les populations civiles. Nous sommes prêts à coopérer avec nos collègues des Nations unies pour soulager les souffrances des populations civiles", a-t-il affirmé durant la même conférence de presse.

M. Guterres a spécifiquement évoqué le sort des civils toujours coincés dans le complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol (sud-est), assiégé par l'armée russe.

Les Nations unies sont "prêtes à mobiliser pleinement leurs ressources humaines et logistiques pour aider à sauver des vies à Marioupol", a-t-il affirmé.

Il s'est par ailleurs dit "préoccupé par les rapports répétés faisant état de possibles crimes de guerre" en Ukraine, estimant qu'ils "nécessitent une enquête indépendante".