La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

07.01.08 - TPIR/BIKINDI - DEPLACEMENT DU PROCES BIKINDI AU RWANDA

Arusha, 7 janvier 2008 (FH) - Le procès devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) de Simon Bikindi, un musicien rwandais accusé d’avoir pris part au génocide de 1994, devrait se déplacer vers le Rwanda où la cour compte se rendre sur les lieux des meurtres dont le chanteur est accusé, apprend on de source officieuse lundi à Arusha Cette information n’a pu être confirmée de source officielle le tribunal étant en vacances jusque la semaine prochaine. S’il a lieu, ce déplacement pourrait intervenir le 14 avril prochain.

1 min 14Temps de lecture approximatif

Ce serait le 7ème déplacement d’une chambre au Rwanda. Ces déplacements de chambre ont lieu sans l'accusé. Outre les trois juges composant la chambre, un représentant du greffe, un représentant de l'accusation et un représentant de la défense, y participent. Les débats contradictoires dans ce procès qui a commencé en septembre 2006, se sont achevés en novembre dernier. La date des plaidoieries n'a pas encore été fixée. Le jugement devrait être rendu en 2008.

L’accusation contre Bikindi repose essentiellement sur trois de ses chansons. Pendant le procès, les deux parties ont appelé des témoins-experts pour en proposer des traductions divergentes à partir du kinyarwanda.

Bikindi a aussi été mis en cause pour son action en Juin et Juillet alors qu’il était rentré au Rwanda après un voyage et avant qu’il ne prenne la fuite vers le Zaïre. Selon l’accusation, Bikindi a alors dirigé une milice Interahamwe à un barrage pour intercepter des Tutsis et les tuer. Bikindi dément ces faits et a présenté un témoin qui a expliqué qu’il n’était alors pas resté longtemps au Rwanda. Le chanteur, qui est défendu par Me Andreas O’Shea, assisté par Me jean de Dieu Momo, est jugé par Mme Inès Weinberg de Rocca assistée de Mme Rita Arrey et M. Robert Fremr. PB/GF

Partager
S'inscrire à la newsletter