Sans information, pas de réconciliation

Maroc

Au Maroc, " la réconciliation est beaucoup plus politique qu’éthique », explique l'anthropologue Zakaria Rhani
Anthropologue et professeur à l’Université Mohamed V de Rabat, Zakaria Rhani travaille sur les victimes des violences politiques au Maroc, plusieurs années après la fin des années de plomb. Il recueille dans ses enquêtes de terrain l’expression de beaucoup de frustrations. Car pour les milliers de victimes marocaines le processus de réconciliation reste inachevé. Zakaria Rhani : En effet, la réconciliation au Maroc s’inscrit dans une continuité du type de pouvoir en place. C’est un…
par Olfa Belhassine, Tunis(de notre correspondante)
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter