24.11.08 - RWANDA/GACACA - PERPETUITE CONFIRMEE EN APPEL A NYAKABANDA

Kigali, 24 novembre 2008 (FH) - Samuel Ndorimana, 38 ans, a vu sa condamnation à la prison à vie confirmée dans un procès en appel devant la juridiction du secteur Nyakabanda, un quartier de Kigali, a constaté l'Agence Hirondelle.
1 min 12Temps de lecture approximatif

Il a été jugé coupable de "complicité d'assassinat avec torture, des familles Kayiranga, Gatete, Alexis Karangwa, du nommé Simba et d'une vingtaine de personnes à Nyakabanda" ainsi que d'usage et détention illégale d'armes à feu et d'organisation de barrages routiers ». Sa condamnation qui s'appuie sur les articles 51 al.1, 73 al.1 et 76 al.1 de la loi organique sur les Gacaca, le prive définitivement de ses droits civiques.

En plaidant non coupable Ndorimana a affirmé qu'il avait été contraint d'assister, impuissant, à l'exécution de toutes ces victimes et nié toute responsabilité. «Tout ce que les gens disent de moi n'est que pur mensonge. Un groupe de tueurs en armes m'a obligé de le suivre chez Kayiranga et Gatete. Et ils les ont tué avec leurs familles. Moi, je n'avais même pas d'arme ! », a-t-il dit.

Selon tous le témoins oculaires, toutes les victimes ont été exécutées la même nuit et jetées dans une fosse commune de 20 mètres de long, certaines encore vivantes. Au moins 180 corps en ont été exhumés, a avancé un témoin.

Aprés le génocide, l'accusé avait pris la fuite jusqu'à son arrestation en juillet dernier. Il a notamment vécu loin de sa famille à Remera, un quartier de Kigali, comme membre des Local Defence Forces puis au Bugesera, province de l'Est, comme maçon, avant de rentrer en 1998.

SRE/PB/GF

© Agence Hirondelle