11.12.08 - TPIR/CONDAMNES - NEUF CONDAMNES DU TPIR TRANSFERES AU MALI LA SEMAINE DERNIERE

Arusha, 11 décembre 2008 (FH) - Neuf personnes condamnées définitivement par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour leur rôle dans le génocide de 1994 ont été transférées la semaine dernière au Mali pour y purger leurs peines, a-t-on appris jeudi de source officielle.
1 min 53Temps de lecture approximatif

L'historien Ferdinand Nahimana, condamné à 30 ans de prison et l'ancien directeur du journal extrémiste Kangura, Hassan Ngeze, qui s'est vu infliger 35 ans sont arrivés au Mali le 3 décembre, a indiqué à l'agence Hirondelle le porte-parole du TPIR, Roland Amoussouga.

Les sept autres, dont les anciens ministres de l'information, Eliézer Niyitegeka et de l'Enseignement supérieur, Jean de Dieu Kamuhanda, tous deux condamnés définitivement à la prison à vie, ont été accueillis dans leur nouvelle maison d'arrêt le 7 décembre, selon la même source.

Les neuf rejoignent six autres prisonniers du TPIR dont l'ex-Premier ministre du gouvernement intérimaire en place pendant le génocide, Jean Kambanda, condamné à la prison à vie. Ce premier groupe est arrivé à Bamako, la capitale malienne, en 2001.

Cette opération était en préparation dans le plus grand secret depuis plusieurs jours. Amoussouga a indiqué que les 9 condamnés définitifs restants seraient « bientôt transférés dans un pays qui sera désigné par (le juge) président » du TPIR, Dennis Byron.

Selon « l'accord de siège » entre les Nations unies et la Tanzanie qui abrite le TPIR, les personnes définitivement jugées ne peuvent rester sur le territoire tanzanien.

Selon l'article 26 du statut du tribunal, « les peines sont exécutées au Rwanda ou dans un Etat désigné par le TPIR sur la liste des Etats qui ont fait savoir au Conseil de sécurité qu'ils étaient disposés à recevoir des condamnés ».

Le gouvernement rwandais a toujours fait valoir que, d'après ce texte, la première destination des condamnés est le Rwanda. Une prison a d'ailleurs été construite sans le sud du pays afin de les héberger conformément aux normes établies par les Nations unies.

Le Mali mis à part, six autres pays, dont l'Italie qui abrite l'ancien présentateur italo-belge de la RTLM, Georges Ruggiu, seul non Rwandais à avoir été jugé par le TPIR, ont signé avec l'ONU un accord sur l'exécution des peines.

Les autres pays signataires mais qui n'ont encore reçu aucun condamné sont le Bénin, le Swaziland, la France, la Suède et le Rwanda.

ER/GF

© Agence Hirondelle