25.08.09 - TPIR/NTAWUKULILYAYO - UN ANCIEN SOUS-PREFET CONTRAINT DE REDUIRE SA LISTE DE TEMOINS

Arusha, 25 août 2009 (FH) -Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a ordonné à l'ancien sous-préfet Dominique Ntawukulilyayo, de réduire sa liste de témoins, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
1 min 7Temps de lecture approximatif

Accusé de génocide et d'incitation directe et publique à commettre le génocide, Ntawukulilyayo, qui clame son innocence, était sous-préfet de Gisagara, dans la préfecture de Butare (sud) en 1994.

Dans une ordonnance postée mardi sur le site internet du TPIR, la chambre présidée par la Pakistanaise Khalida Rachid Khan s'étonne que la défense envisage de citer 30 témoins contre les  quelque 12 présentés par le procureur.

Les juges estiment par ailleurs que pour certains faits, l'accusé veut citer un nombre excessif de témoins. En conséquence, la chambre ordonne aux avocats de Nyawukulilyayo de revoir leur liste à la baisse.

Le procès a débuté le 6 mai et le procureur a terminé la présentation de ses moyens de preuve 20 jours plus tard. Selon le calendrier de la chambre, la défense s'ouvre le 14 septembre et pourra s'étendre jusqu'au 9 octobre.

Les avocats de l'ancien sous-préfet, qui voulaient davantage de temps pour préparer la contre-attaque, se sont battus en vain pour obtenir le report de la comparution de leurs témoins.

Ntawukulilyayo été arrêté le 16 octobre 2007 à Carcassonne, dans le sud-ouest de la France, sur la base d'un mandat d'arrêt émis par le TPIR le 21 septembre de la même année.

ER/GF

© Agence Hirondelle