19.11.04 - TPIR/SETAKO - ARRIVEE AU TPIR D’UN OFFICIER RWANDAIS ARRETE AUX PAYS BAS

Arusha, 18 Novembre 2004 (FH)- Un officier rwandais arrêté aux Pays Bas au mois de février pour génocide a été transféré au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a confirmé jeudi le porte-parole de cette juridiction.

Le lieutenant-colonel Ephrem Setako est arrivé à Arusha mercredi en provenance d’Amsterdam et a été conduit directement au centre de détention du TPIR où sont déjà écrouées 56 personnes, a indiqué le porte-parole.

1 min 5Temps de lecture approximatif

Le lieutenant-colonel Setako, 55 ans, avait été appréhendé dans un centre pour demandeurs d’asile.

L’accusé est originaire de la province de Ruhengeri (nord du Rwanda), qui avec celle de Gisenyi voisine, constituait le fief de l’ancien président Juvénal Habyarimana.
Le génocide déclenché après l’attentat contre l’avion du président le 6 avril 1994 a fait près d’un million de morts parmi les Tutsis et les Hutus membres de l’opposition, selon les chiffres du gouvernement rwandais.

Setako devrait comparaître sans tarder devant un juge du TPIR pour être informé officiellement des charges retenues contre lui. Il sera ensuite appelé à plaider, coupable ou non coupable, sur la base de ces allégations. La date de l’ouverture du procès sera annoncée ultérieurement.

Créé en novembre 1994, le TPIR détient plusieurs autres officiers des ex-Forces armées rwandaises (FAR) dont ses deux chefs d’Etat major (armée et gendarmerie.)

L’ancien directeur de cabinet au ministère de la défense, le colonel Théoneste Bagosora, considéré par le parquet, comme le "cerveau" du génocide est également en détention à Arusha. Son procès a déjà franchi le cap de la phase accusatoire.

AT/GF/FH(ST’’1118A)