06.12.05 - TPIR/MUVUNYI - LE COLONEL MUVUNYI A COMMENCE SA DEFENSE

Arusha, 5 décembre, 2005 (FH)- L’ancien commandant de l’Ecole des sous officiers de Butare (sud), le colonel Tharcisse Muvunyi, a commencé sa défense lundi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Muvunyi, 53 ans, est poursuivi pour génocide et crimes contre l’humanité, dont des viols reprochés à des soldats qui étaient sous ses ordres.

1 min 10Temps de lecture approximatif

Il plaide non coupable.

Dans une déclaration préliminaire à la présentation des témoins à décharge, l’avocat de Muvunyi, l’Amerricain Me William Taylor, a indiqué qu’il va prouver l’innocence de son client. Me Taylor et son équipe prévoient quarante témoins.

Le défenseur de Muvunyi entend notamment démontrer que des infractions commises par des soldats ou des gendarmes étaient référées aux chefs d’état major pour une suite appropriée. L’armée et la gendarmerie avaient des chefs d’état major différents.

Muvunyi est notamment accusé de n’avoir pas puni ses subalternes qui se livraient à des exactions pendant le génocide anti-tutsi de 1994. Muvunyi était commandant militaire de deux provinces voisines: Butare et Gikongoro.

Le premier témoin de sa défense a été le général Augustin Ndindiliyimana, ancien chef d’état-major de la gendarmerie, également en procès devant le TPIR.

Sa déposition a été interrompue par un tremblement de terre qui a secoué le Centre international des conférences d’Arusha qui abrite les locaux du TPIR.

Muvunyi a été arrêté en Grande Bretagne le 22 février 2000. L’accusé a été transféré à Arusha le 30 octobre cette année-là.

Dans ce procès, qui a commencé le 28 février 2005, le parquet a cité 22 témoins. L’accusation a été clôturée le 20 juillet. La défense aurait dû commencer le 14 novembre mais les avocats ont sollicité un ajournement.

NI/AT