20.05.05 - TPIR/MUVUNYI - LE PROCES DU COLONEL MUVUNYI A REPRIS APRES PRES DE DEUX MOIS DE SUSPENSI

Arusha, 16 mai 2005 (FH) - Le procès de l’ancien commandant de l’Ecole des sous-officiers (ESO) de Butare (sud du Rwanda), le colonel Tharcisse Muvunyi, a repris lundi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) après près de deux mois de suspension.

Le colonel Muvunyi répond de cinq chefs d’accusation de génocide et de crimes contre l'humanité dont des viols.

1 min 4Temps de lecture approximatif

Il plaide non coupable.

A la reprise, un témoin désigné par les lettres «XV» pour dissimuler son identité, a accusé «des militaires» dont le colonel Muvunyi avait la charge, d’avoir attaqué et tué des Tutsis qui avaient cherché refuge dans deux forêts de la région de Butare en avril 1994.

A Nyakibanda, les militaires «tiraient intensément sur les réfugiés avec des mitrailleuses», a relaté M.XV, situant l’attaque vers le 21 avril. Le lendemain, a-t-il poursuivi, d’autres militaires étaient partis en renfort à Mukura pour prêter main forte aux civils et aux miliciens Interahamwe.

«Après cette attaque [de Mukura], j’ai vu des cadavres tués à la grenade», a déclaré le témoin, estimant à «environ huit cent» les réfugiés qui s’y étaient cachés.

Le témoin a par ailleurs affirmé que le colonel Muvunyi avait visité l'hôpital universitaire de Butare au mois de mai. Après sa visite, des militaires venaient régulièrement enlever des Tutsis qui y avaient trouvé refuge, a-t-il dit.

M.XV poursuit sa déposition mardi. Il est le sixième témoin à charge dans cette affaire qui a commencé le 28 février dernier. Les débats étaient suspendus depuis le 22 mars.

GA/GF