07.06.05 - TPIR/MUVUNYI - DES MILITAIRES DU COLONEL MUVUNYI AURAIENT ENLEVE DES TUSIS DANS UN HOPITA

Arusha, 6 juin 2005 (FH)- Un témoin entendu lundi par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a accusé des militaires sous le commandement d’un colonel accusé de génocide d’avoir enlevé des Tutsis qui avaient trouvé refuge à l’hôpital universitaire de Butare (sud) en avril 1994.

En 1994, le colonel Tharcisse Muvunyi dirigeait l’Ecole des sous officiers de Butare.

0 min 54Temps de lecture approximatif

Il est poursuivi sur base de la responsabilité pénale individuelle et pour des crimes attribués à ses subordonnés. Il plaide non coupable.

Selon le témoin protégé «YAP», le douzième cité par le procureur depuis le début du procès fin février, des militaires de l’ESO et des miliciens auraient kidnappé des Tutsis qui s’étaient réfugiés à l’hôpital universitaire de Butare vers mi-avril 1994.

«Les instructions émanaient de l’ESO», a déclaré le témoin, sans toutefois préciser l’autorité qui les avait données. Le témoin a affirmé que les réfugiés avaient été «fusillés» plus tard.

Déclenché dans la nuit du 6 avril 1994 après l’attentat contre l’avion du président Juvénal Habyarimana, le génocide rwandais a fait près d’un million de morts en trois mois, essentiellement des Tutsis et des Hutus de l’opposition.

Les débats sont présidés par le juge sri lankais Joseph Asoka de Silva.

GA/AT/GF