21.04.10 - TPIR/KAREMERA – LA DIRECTION DU MRND N’A PAS PARTICIPE A LA CREATION DE LA RTLM

Arusha, 21 avril 2010 (FH) - L'historien Ferdinand Nahimana, l'un des fondateurs de la Radio-télévision libre des mille collines (RTLM), a affirmé mercredi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) que les dirigeants de l'ex-parti présidentiel, le MRND, n'avaient pas participé à la création de cette station.
1 min 6Temps de lecture approximatif

Nahimana a été condamné à 30 ans de prison pour le contenu des émissions de cette radio, qui distillait des appels à massacrer les Tutsis pendant le génocide. Il purge actuellement sa peine au Mali.

L'universitaire a affirmé qu'aucun des trois anciens leaders du parti en procès au TPIR ne faisait partie des 15 membres du comité d'initiative qui avait créé la RTLM.

Les trois accusés sont l'ex-président du MRND, Mathieu Ngirumpatse, l'ancien vice-président du parti, Edouard Karemera, et l'ex-secrétaire général, Joseph Nzirorera.

Trente-quatrième témoin de la défense de Nzirorera, Nahimana a soutenu que les statuts de la RTLM étaient irréprochables mais que la radio avait déraillé après l'assassinat du président Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994.

L'universitaire sera contre interrogé jeudi par le procureur.

Accusés de crimes de génocide et de crimes contre l'humanité, Ngirumpatse, Karemera et Nzirorera clament leur innocence. Le procureur les poursuit notamment pour des crimes commis par des membres de leur parti. Ils rétorquent que l'accusation n'a pas prouvé l'existence de liens de subordination entre eux et les auteurs matériels de ces exactions.

PK/ER/GF

© Agence Hirondelle