Philippines: quatre policiers reconnus coupables d'exécutions extrajudiciaires

0 min 42Temps de lecture approximatif

Une cour de Manille a reconnu mardi quatre policiers coupables d'exécutions extrajudiciaires en 2016 dans le cadre d'une opération antidrogue expéditive telles que les avaient multipliées l'ancien président Rodrigo Duterte.

Les quatre accusés ont été condamnés à des peines allant jusqu'à dix ans d'emprisonnement pour le meurtre d'un père et de son fils lors d'un raid à Manille, selon ce jugement, l'un des premiers concernant cette période.

Des milliers de personnes ont été tuées dans la guerre contre la drogue qu'avait lancée M. Duterte en 2016. La Cour pénale internationale (CPI) a ouvert une enquête sur cette campagne, susceptible selon elle de constituer un crime contre l'humanité.

Mi-avril, le président Ferdinand Marcos, qui a succédé à M. Duterte en 2022, avait prévenu qu'il excluerait le cas échéant de livrer son prédécesseur à CPI.

Plus de 6.000 personnes ont été tuées lors des opérations antidrogue menées sous Duterte, selon les données officielles publiées par les Philippines. Mais les procureurs de la CPI estiment que le nombre de morts se situe entre 12.000 et 30.000.