12.02.08 – TPIR/BUTARE – L’EX-MAIRE KANYABASHI A AIDE LES TUTSIS PENDANT LE GENOCIDE, SELON UN TEM

Arusha, 12 février 2007 (FH) – L’ex- maire de Ngoma, dans le sud du Rwanda, Joseph Kanyabashi, en procès au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), aurait aidé des Tutsis à dissimuler leur identité pour avoir la vie sauve pendant le génocide de 1994, selon un témoin entendu mardi. Désigné par le pseudonyme D-2-40-W pour préserver son anonymat, l’homme a déclaré que Kanyabashi leur délivrait des cartes d’identité portant la mention « hutu ».

0 min 46Temps de lecture approximatif

Selon le témoin, l’ex-maire a donné ces cartes d’identité à un étudiant nommé Jean Marie Vianney Kamana et lui a ordonné de les distribuer aux Tutsis de la commune pour donner le change aux tueurs.

Kanyabashi comparaît avec cinq autres accusés dont l’ex-ministre de la Famille et de la promotion féminine, Pauline Nyairamasuhuko.

Poursuivis pour crimes de génocide et crimes contre l’humanité, tous les six plaident non coupables.

Ouvert en juin 2001, c’est le plus vieux procès du TPIR.

Il est connu au tribunal sous le nom de « procès Butare » du nom de la préfecture dont fait partie la commune de Ngoma et dont les accusés sont originaires.

AS/ER/GF